BFM Business

Nouveaux RER B: Bombardier et CAF remportent le contrat

Une rame de RER

Une rame de RER - Martin Bureau-AFP

L'offre d'Alstom a été écartée mais le français doit finaliser l'acquisition de Bombardier à la fin du mois de janvier.

La RATP et SNCF Voyageurs ont annoncé mardi avoir attribué au consortium associant les constructeurs canadien Bombardier Transport et espagnol CAF la commande de 146 nouveaux trains pour le RER B, un contrat de 2,56 milliards d'euros.

Le consortium était opposé au groupe français Alstom -lequel doit absorber Bombardier Transport le 29 janvier-, qui avait saisi la justice pour contester la procédure.

En décembre dernier, la justice avait suspendu l'appel d'offres suite à des modifications "prohibées" de la RATP dans le cahier des charges. Le donneur d'ordre avait alors du reprendre la procédure.

20% de capacité supplémentaire

"La RATP et la SNCF Voyageurs ont alors décidé de se pourvoir en cassation tout en mettant, sans délai, en application la décision du tribunal permettant d'avancer dans l'attribution du marché", ont précisé les deux entreprises publiques dans un communiqué commun, ajoutant que les candidats avaient eu jusqu'au 4 janvier pour déposer leurs offres complémentaires.

Ces nouvelles rames sont très attendues par les clients de cette ligne la plus fréquentée du RER. Or entre la crise sanitaire et ces épisodes juridiques risquent de retarder la livraisons des trains.

Baptisés MI20 (pour matériel d'interconnexion commandé en 2020), les nouveaux trains alternant des rames à un et deux niveaux offrent 20% de capacité supplémentaire par rapport aux rames actuelles et sont plus accessibles, selon le porte-parole.

"Pour nous, la procédure de choix du matériel roulant, du ressort de la RATP pour le RER B, doit être conduite à son terme le plus rapidement possible", avait réagi dans une déclaration Valérie Pécresse, présidente d'Ile-de-France Mobilités, qui a voté le financement du projet".

OC avec AFP