Eitan ABRAMOVICH / AFP
 

Le commissaire européen aux affaires économiques a estimé ce dimanche que le mouvement des gilets traduisait "une demande de stabilité fiscale, de justice fiscale" ainsi qu’un "ras-le-bol des inégalités et une demande de représentation".

Votre opinion

Postez un commentaire