× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Macron.jpg
 

En déplacement à Tokyo, Emmanuel Macron a déclaré qu'il voyait pas de raison de changer la participation de l'État, actuellement de 15%, dans Renault. Le président de la République contredit le ministre de l'économie qui s'était dit prêt, début juin, à abaisser la part de l'État.

Votre opinion

Postez un commentaire