L'allemand Siemens et le français Alstom ont soumis de nouvelles concessions à la Commission européenne dans la signalisation ferroviaire et les licences technologiques liées au TGV.
 

Siemens et Alstom ont soumis de nouvelles concessions à la Commission européenne mais sont toujours sans certitude d'obtenir son feu vert à leur union, a confirmé Alstom. Ce week-end, Margrethe Vestager a confirmé les avoir reçues, "bien au-delà des délais habituels", alors que l'instruction du dossier à Bruxelles est très avancée.

Votre opinion

Postez un commentaire