Emmanuel Macron et Didier Migaud
 

L'institution est surtout inquiète de l'absence de précisions sur les économies pour financer les mesures de réponse aux gilets jaunes. Les Sages jugent que les finances publiques sont fragilisées et que la France dispose de peu de marges budgétaires si elle devait affronter une crise économique.

Votre opinion

Postez un commentaire