BFM Business

Les grands groupes sont les moins mauvais payeurs

Le délai de paiement moyen des entreprises françaises est de 53 jours

Le délai de paiement moyen des entreprises françaises est de 53 jours - Geralt - pixabay - CC

Les délais de paiement moyen des sociétés envers leurs fournisseurs sont toujours aussi élevés en France, selon une étude de PwC publiée ce mercredi 14 octobre. En 2014, ils atteignaient en moyenne 53 jours. Avec des différences majeures selon la taille de l'entreprise.

C'est une calamité qui pèse sur les entreprises à hauteur de 15 milliards d'euros pour les PME: les délais de paiement. A tel point que le 7 octobre Emmanuel Macron a tapé du poing sur la table en rappelant que d'ici la fin de l'année en cours, le nom des mauvais payeurs serait publié.

"Il n'y a qu'une chose qui permet d'avancer, c'est la transparence. Si on considère que tout peut se régler derrière les rideaux, là où le plus fort reprend ses droits sur le plus faible, c'est terminé", faisait alors valoir le ministre de l'Economie.

Sauf que le plus fort n'est pas forcément le plus mauvais payeur. C'est en tout cas ce qu'il faut retenir de l'étude du cabinet PwC (Pricewaterhousecoopers) sur les délais de paiement aux fournisseurs des sociétés tricolores portant sur l'année 2014.

Les grands groupes ne sont pas les pires

Principal enseignement de ce document: les grands groupes (chiffre d'affaires est supérieur à 1,5 milliard d'euros) sont ceux qui, globalement, honorent le plus vite leur dette envers leurs fournisseurs avec un délai de paiement moyen de 45 jours. Soit 8 jours de moins que la moyenne des sociétés rentrant dans le périmètre de l'étude de PwC (c'est-à-dire plus de 10 millions d'euros de chiffre d'affaires).

Les mauvaises élèves sont en fait les ETI (entreprises de taille intermédiaires) dont les ventes sont situées entre 50 et 250 millions d'euros. Le délai moyen sur lequel leurs fournisseurs doivent compter avant d'être payé est de 61 jours. Celles dont le chiffre d'affaires est compris entre 250 millions et 1,5 milliard d'euros font un peu mieux (56 jours). Quant aux PME, leurs délais de paiement sont un peu au-dessus de la moyenne (57 jours).

-
- © PwC

Plus globalement, l'étude de PwC montre que 39% des sociétés de l'étude affichent des délais de paiement supérieurs à 60 jours, c'est-à-dire la limite fixée dans la plupart des secteurs professionnelles. Même si, note le cabinet, il existe des exceptions.

Surtout, les entreprises tricolores n'ont pas franchement amélioré leurs comportements par rapport à 2013. Si 40% d'entre elles ont réussi à réduire leurs délais de paiement de deux jours, elles sont presque autant (39%) à les avoir allongé de deux jours.

François Guilbaud, directeur chez PwC, préfère toutefois voir le verre à moitié plein. "L'évolution comparable à la hausse comme à la baisse signifie que, contrairement aux idées reçues, tout ne va pas forcément plus mal pour l'ensemble des entreprises!".

J.M.