Jack Ma, fondateur d'Alibaba, et Ma Huateng, alias Pony Ma, PDG de Tencent
 

Après Xiaomi, le leader du ecommerce, Alibaba, et Tencent, spécialiste des réseaux sociaux, ont obtenu des autorités financières de Hong Kong des licences qui leur permettent de devenir des banques à part entière.

journaliste

Votre opinion

Postez un commentaire