BFM Business

Les Français convaincus d'être moins bien lotis que leurs parents…et leurs enfants

Les Français sont avant tout pessimistes pour eux-mêmes

Les Français sont avant tout pessimistes pour eux-mêmes - Eric Ward - Wikimedia Commons - CC

Selon une étude publiée par HSBC ce jeudi, 69% des Français considèrent que leur avenir est plus incertain que celui de leurs parents. Il s'agit du chiffre le plus élevé parmi les 12 pays étudiés. Et ils sont 70% à penser que leurs enfants auront une meilleure situation financière qu'eux.

"C'était mieux avant et ce sera mieux plus tard". Voilà comment on pourrait résumer la perception que les Français ont de leur époque. La banque HSBC a en effet publié ce jeudi 3 novembre une étude sur un ensemble de 12 pays qui sondent les habitants de chaque pays sur leur perspective d'avenir.

Et il apparaît que les Français sont de loin les plus pessimistes. 69% d'entre eux sont ainsi persuadés que leur avenir est plus incertain que ne l'était celui de leurs parents. Il s'agit du chiffre le plus fort parmi les 12 pays étudiés. À l'inverse, en Chine, seulement 39% des adultes interrogés pensent que leur futur est plus incertain que l'était celui de leurs aïeuls. Sur l'ensemble des 12 pays de l'étude, le chiffre n'est que de 48%.

"Cette deuxième édition de l’étude HSBC 'Power of Protection' souligne l'incertitude grandissante des Français face à leur avenir", résume ainsi Éric Emoré, le directeur général de HSBC Assurances.

-
- © -

Une majorité de Français jugent également que leurs parents avaient une situation financière plus enviable que la leur (48% contre 26% qui pensent le contraire) alors qu'au niveau mondial, la plupart des personnes interrogées pensent à l'inverse qu'elles sont mieux loties que leurs parents (46% contre 34% qui pensent le contraire).

Dans la même veine, 65% (contre 49% dans l'ensemble des 12 pays) des Français considèrent qu'ils subissent une pression financière plus forte que leurs parents et 56% estiment qu'ils sont obligés de prendre davantage de risques (contre 51% au niveau mondial).

Cette inquiétude s'étend également à la prochaine génération. Ainsi 78% des Français sont convaincus que leurs enfants feront face à un avenir encore plus incertain que le leur, chiffre qui n'est que de 56% au niveau mondial.

-
- © -

En revanche, les Français pensent aussi que leurs enfants auront une situation financière plus enviable que la leur (70%). Ils sont quelque peu à part puisque ce chiffre n'est que de 38% sur l'ensemble des 12 pays de l'étude.

En résumé: les Français pensent que leurs parents et leurs enfants sont (ou seront) moins à plaindre qu'eux-mêmes.

(*)L'étude a été menée en interrogeant 12.398 dans 12 pays (Argentine, Chine, Emirats arabes unis, Etats-Unis, France, Hong Kong, Indonésie, Malaisie, Mexique, Royaume-Uni, Singapour, Taïwan). Les données sont basées sur un échantillon représentatif de personnes âgées de 25 ans et plus dans chacun des pays. La recherche a été menée en ligne par TNS entre octobre et novembre 2015, dans 11 pays, et en entretiens face–à-face aux Emirats arabes unis.

J.M.