ENA
 

L’École nationale d’administration serait en déficit de 2,8 millions d’euros selon Le Parisien de ce dimanche. À ce rythme, l’institution qui forme les futurs hauts fonctionnaires pourrait faire faillite dans quatre ans.

Votre opinion

Postez un commentaire