BFM Business

Le moral des ménages français s'améliore en 2016

Les craintes des Français concernant le chômage ont diminué nettement en janvier.

Les craintes des Français concernant le chômage ont diminué nettement en janvier. - Robin Jaffray - Flickr - CC

Les Français ont été légèrement plus optimistes en janvier 2016 que le mois précédent selon les chiffres dévoilés ce mercredi par l'Insee. Ils craignent moins le chômage, souligne l'institut.

Les Français ont moins peur, en tout cas en ce qui concerne leur avenir économique. L'indicateur mesurant le moral des ménages en France s'est légèrement amélioré en janvier, à 97 points, grâce à une nette chute des craintes sur le chômage et un regain d'optimisme, a indiqué mercredi l'Insee dans un communiqué.

Le moral des ménages en France a gagné un point par rapport à décembre, mais est resté à un niveau inférieur à sa moyenne de longue période, qui est de 100 points. L'Institut établit cet indicateur à partir de divers soldes d'opinion divisés en deux grandes catégories: l'une portant sur la situation personnelle des ménages, l'autre sur leur perception de l'évolution économique générale.

En janvier, l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle est restée quasi stable, le solde d'opinion concernant l'évolution passée gagnant 1 point et celui sur l'évolution future en perdant 1. "Ces deux soldes restent toutefois en dessous de leur moyenne de longue période", indiquent les résultats de l'enquête mensuelle de l'Insee, menée du 2 au 18 janvier.

Un plus haut niveau depuis fin 2007

Les ménages sont toutefois "plus nombreux à considérer qu'il est opportun de faire des achats importants", avec un rebond de 8 points en début d'année qui situe le solde au-dessus de sa moyenne de longue période. L'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne s'est, pour sa part, légèrement dégradée, perdant 2 points pour leur capacité d'épargne actuelle, et cédant 1 point sur leur capacité future, les deux soldes restant légèrement au-dessus de leur moyenne de longue période.

En janvier, les ménages se sentent plus optimistes sur le niveau de vie futur en France, le solde gagnant 4 points et atteignant son plus haut niveau depuis octobre 2007, un niveau qui reste légèrement inférieur à la moyenne de longue période. En revanche, le solde sur le niveau de vie passé au cours des derniers mois est stable. Les craintes des Français concernant le chômage ont diminué nettement de 11 points, retrouvant leur niveau de novembre 2015, légèrement au-dessus de leur moyenne de longue période.

Le moral des ménages est un indicateur clé pour évaluer le niveau à venir de la consommation, moteur important de la croissance en France.

N.G. avec AFP