BFM Business

La volonté d'investir des patrons de PME et ETI au plus haut

"La loi Travail et les ordonnances sont de bonnes nouvelles pour les patrons d'ETI" explique le directeur général de la banque Palatine.

"La loi Travail et les ordonnances sont de bonnes nouvelles pour les patrons d'ETI" explique le directeur général de la banque Palatine. - BFM Business

Selon le baromètre de la banque Palatine réalisé en interrogeant 400 patrons de PME et ETI début septembre, la confiance des dirigeants et la volonté d'investissement sont à leur plus haut niveau depuis l'élection d'Emmanuel Macron.

L'optimisme est de rigueur parmi les patrons de PME et d'ETI. "Notre baromètre effectué en septembre montre des niveaux de confiance très élevés. C'est une très bonne nouvelle pour l'économie. Quand les patrons ont confiance, ils investissent" a commenté sur l'antenne de BFM Business Pierre-Yves Dréan, directeur général de la banque Palatine qui a réalisé un baromètre en interrogeant ses clients (400 dirigeants de PME et d'ETI).

"L'indice Investissement Banque Palatine est à son plus haut historique. Cet indice est composite: il mêle les prévisions d'activité, d'emploi, d'investissement et de confiance, à 6 mois. De même, la confiance dans l'économie française a pris 40 points. Elle est toujours à ce niveau-là en septembre 2017" explique le dirigeant de la banque.

Pour 52% des patrons sondés, la réforme du code du travail les aidera à embaucher 

Alors que la rentrée est marquée par le mouvement de contestation sociale contre les ordonnances, mené par les syndicats de salariés, les patrons interrogés sont 52% à estimer que la réforme du code du travail les aidera à embaucher. Ils n'étaient que 38% à penser cela de la loi El Khomri.

"La loi Travail et les ordonnances sur la réforme du code du travail sont de bonnes nouvelles pour les patrons d'ETI. Ces chefs d'entreprise sont pragmatiques. Ils ont décelé dans les textes présentés des éléments qui leur permettront d'être plus flexibles: la négociation sera facilitée en entreprise et ils contiennent des éléments de simplification" commente Pierre-Yves Dréan.

Un des enjeux clés pour ces dirigeants sera aussi de communiquer leur optimisme actuel à leurs salariés. "Un patron réussit car il s'engage ou investit. Mais il ne réussit pas tout seul: il le fait avec ses équipes. C'est le lot de tous les patrons" conclut le dirigeant de la banque Palatine.

Frédéric Bergé