BFM Business

La prime à la conversion ça marche aussi maintenant pour le vélo

La prime à la conversion va désormais permettre de percevoir une aide pour l'achat d'un vélo

La prime à la conversion va désormais permettre de percevoir une aide pour l'achat d'un vélo - Martin Bureau-AFP

L'Assemblée nationale a voté vendredi soir l'élargissement de la prime à la conversion aux vélos à assistance électrique (VAE), une aide à l'achat en cas de mise au rebut de véhicules polluants.

Pour bénéficier de la prime à la conversion, plus besoin d'échanger une voiture contre une voiture. Dans la nuit de vendredi à samedi, les députés ont accepté d'élargir cette aide aux vélos à assistance électrique (VAE).

Ainsi, que l'on soit un particulier ou un professionnel, il sera possible de bénéficier de cette prime, jusque-là réservée aux voitures, lors de l'achat d'un vélo doté d'une motorisation électrique. L'amendement prévoit aussi un "bonus vélo" pour "l'acquisition de vélos cargo plus onéreux mais qui permettent des usages beaucoup plus variés".

Pour le montant de l'aide, tout reste à définir. Selon Pierre Serne, président du Club des villes et territoires cyclables et conseiller régional écologiste d'Île-de-France, "l'idéal" serait de couvrir jusqu'à 50% du prix d'un vélo électrique. Comme l'a indiqué l'Union Sport & Cycle, la dépense moyenne pour l'achat d'un VAE en 2020 s'est élevée à 2079 euros. Le montant de l'aide pourrait ainsi atteindre 1000 euros.

"La prime à la conversion permettra de mettre au rebut une voiture polluante, et obtenir un financement pour acheter un vélo, un vélo-cargo, un vélo pliant, une vélomobile...", annonce dans un tweet Olivier Schneider, président de la Fédération des utilisateurs de bicyclettes (FUB).

Motos et scooters électriques?

Le champ d'application sera-t-il élargi aux scooters et motos électriques? Rien ne le dit, mais il semble que ces véhicules n'aient toujours pas été intégrés dans la prime à la conversion.

Mais elle sera accessible pour financer les abonnements aux transports en commun comme l'a proposé Jean-Marc Zulesi, député LaREM des Bouches-du-Rhône et rapporteur de la loi Climat et résilience soutenue par Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

Ce samedi, sur Europe1, Jean-Marc Zulesi a appelé le gouvernement à prendre "conscience que le vélo est une activité stratégique, au même titre que l'aérien ou l'automobile".

Jeudi, l'Union Sport & Cycle, organisme qui fédère l'ensemble de l'industrie du vélo, a annoncé qu'en 2020, le marché français du vélo a bondi de 25% en 2020 avec 2,6 millions de vélos neufs vendus, dont 500.000 VAE. Le chiffre d'affaires du secteur a dépassé les trois milliards d'euros. Une année qualifiée d'exceptionnelle par les représentants de la filière vélo.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco