BFM Business

La France reste attractive pour les investisseurs étrangers

"Les emplois liés aux investissements étrangers ont marqué une nette hausse en 2015 par rapport à l’année précédente, indique un rapport de Business France."

Si les décisions d'investissements étrangers en France ont baissé en 2015, celles-ci ont permis de créer ou de maintenir beaucoup plus d’emplois. C’est ce qu’indique un rapport de Business France, l’organisme de promotion des investissements en France.

En 2014, 1.014 projets d'investissements étrangers avaient ainsi été enregistrés. Mais en 2015 les 962 décisions d'investissements, qui se répartissent entre créations d'entreprises, extensions de sites, ou reprises d'entreprises, ont permis de créer ou de maintenir 33.682 emplois en France, soit 27% de plus qu'il y a un an.

Cette augmentation "est due à deux grosses reprises", celle du groupe verrier Arc International par le fonds américain PHP, qui représente environ 5.000 emplois, et celle du groupe Actissia (France Loisirs, Chapitre.com), a toutefois indiqué Muriel Pénicaud, directrice générale de Business France. Les seules créations d'emplois ont augmenté de 8% par rapport à 2014, a-t-elle ajouté.

Le nombre de pays investissant en France a augmenté

Dans le détail, les entreprises étrangères investissent en premier lieu dans les activités de production, qui concentrent 30% des investissements réalisés en France en 2015, et représentent 48% de l'emploi total crée ou préservé.

Fait notable, les installations en France de quartiers généraux Monde ou Europe sont en progression, passant de 16 en 2014 à 27 en 2015. À titre d'exemple, Siemens a regroupé à Toulouse le siège mondial de ses activités de métros automatiques clé en mains.

La recherche et développement représente pour sa part 9% des projets d'investissement en 2015. Le géant américain Facebook a par exemple décidé d'ouvrir à Paris son centre européen de recherche sur l'intelligence artificielle.

Le nombre de pays investissant en France a par ailleurs augmenté, passant de 47 en 2014 à 53 en 2015. L'Europe représente 60% des décisions d'investissement, suivie de l'Amérique du Nord (22%) et de l'Asie (13%).

Y.D. avec AFP