BFM Business

La deuxième chaîne américaine de supermarchés ferme ses portes pour Thanksgiving

Target.

Target. - AFP

Pour permettre à ses salariés de profiter du jour de fête, la chaîne de supermarchés Target décrète que ses magasins seront à l'avenir fermés lors de Thanksgiving. C'était une ancienne revendication des syndicats du commerce.

Le repos plutôt que le commerce? Si en France un certain nombre de marques et d'enseignes refusent de participer au Black Friday, ce type d'initiatives est plus rare de l'autre côté de l'Atlantique. Surtout de la part de très grosses enseignes comme Target, numéro 2 américain de la grande distribution.

Certes Target ouvrira bien ses portes pour le Black Friday, la plus importante opération commerciale américaine mais elle sera fermée la veille qui est le jeudi de Thanksgiving. Même si cette fête donne lieu à un jour férié aux Etats-Unis, la plupart des magasins restent ouverts. Les Américains se réunissent à cette occasion en famille autour de grands repas où ils consomment généralement de la dinde.

Les clients de Target devront à l'avenir avoir pris leurs précautions et fait leurs courses avant. Car après avoir fermé ses magasins lors de Thanksgiving 2020 pour cause de crise pandémique, l'enseigne a décidé qu'ils resteraient à l'avenir fermés chaque quatrième jeudi de novembre.

"Ce qui a commencé comme une mesure temporaire motivée par la pandémie est désormais notre nouvelle norme", a déclaré le PDG de Target, Brian Cornell, dans une note aux employés dévoilé par le site CNBC.

Une vieille revendication syndicale

Une décision que le patron du groupe aurait prise après avoir rencontré des salariés qui lui auraient fait part de leur volonté de souffler à l'occasion de ce jour de fête.

De nombreuses autres grandes enseignes seront elles aussi fermées ce jeudi 25 novembre comme Walmart, Macy's et Kohl's mais de manière temporaire du fait de la pandémie.

La fermeture des magasins le jour de Thanksgiving a fait des années durant l'objet de revendications de la part de syndicats de salariés du secteur. Une demande moins centrale depuis quelques années. Les défenseurs des droits des travailleurs du commerce réclamant plutôt des hausses de salaires minimum et des avantages sociaux.

Si certains Etats (Massachusetts, Maine...) ont interdit l'ouverture de magasins le jour de Thanksgiving, la majorité l'autorise. En Californie, un projet de loi pour obliger les enseignes à doubler ce jour-là les salaires de leurs employés a été rejeté en 2016.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco