L'industriel chinois Huawei licencie son cadre arrêté en Pologne pour espionnage

Mis à jour le
Huawei explique avoir décidé de mettre fin immédiatement à son contrat avec Wang Weijing, qui travaille sur le territoire polonais, car cet incident a eu des effets néfastes sur sa réputation mondiale.
 

Le géant des télécommunications Huawei déclare avoir licencié son salarié, un cadre d'origine chinoise, arrêté en Pologne pour des suspicions d'espionnage. Pour l'industriel, "cet incident a eu des effets néfastes sur sa réputation mondiale".

Votre opinion

Postez un commentaire