Europe
 

Le texte vise à renforcer la coopération entre les Etats membres face aux acquisitions faites dans les secteurs stratégiques, comme l'intelligence artificielle, la robotique, les nanotechnologies, les télécommunications, par des investisseurs tiers. Il répond aux inquiétudes des membres face à la montée en puissance de Huawei.

Votre opinion

Postez un commentaire