Ghosn
 

Carole Ghosn a écrit une lettre à l'ONG de défense des droits humains Human Rights Watch où elle explique que son mari est détenu dans une cellule éclairée 24 heures sur 24. Il serait interrogé en permanence pour lui "extirper une confession".

Votre opinion

Postez un commentaire