BFM Business

L'Assurance maladie recrute les premiers membres de sa brigade sanitaire anti-coronavirus

Les consultations téléphoniques vont être remboursées dans le cadre de la crise sanitaire

Les consultations téléphoniques vont être remboursées dans le cadre de la crise sanitaire - AFP

L'Assurance maladie du Bas-Rhin a posté une offre d'emploi pour un poste de "contact tracer" visant à identifier les personnes infectées par le coronavirus à compter du 11 mai. D'une durée de trois mois renouvelables, la mission sera rémunérée 1650 euros brut mensuels.

La campagne de recrutement est ouverte. L'Assurance maladie du Bas-Rhin a publié une première offre d'emploi pour un poste de "conseiller clients" d'un genre particulier. Et pour cause, il s'agit en réalité de rejoindre la "brigade sanitaire" du département qui sera chargée à compter du 11 mai d'identifier les personnes atteintes par le coronavirus et d'éviter l'apparition de nouveaux foyers d'infection.

"L’objectif poursuivi est que, pour chaque diagnostic positif posé par un médecin à compter du 11 mai 2020, les 20 personnes en moyenne avec lesquelles le patient aura été en contact les jours précédents soient identifiées, puis testées et enfin invitées à se confiner, de sorte de casser au plus vite la chaîne de contamination", explique l'Assurance maladie.

La mission du candidat sélectionné sera donc de répertorier avec le patient dit "zéro" les personnes qu'il a rencontrées les jours précédents. Il devra en outre recueillir le "consentement" de ce patient "pour que son identité soit révélée aux personnes identifiées dans son entourage". Le "contact tracer" veillera à tenir un discours "bienveillant, à la fois clair et synthétique, dans le respect du secret professionnel". 

La mission de trois mois renouvelables sera réalisée sur la base d'un temps plein (36h/semaine) du mercredi au dimanche, avec une majoration de 100% pour les heures travaillées le dimanche. La rémunération est fixée à 1650 brut mensuel, hors majoration. Une prime de fonction de 4% du salaire brut est également prévue.

"Créer des conditions favorables au dialogue"

Pour postuler, le candidat doit avoir un parcours professionnel "justifiant son attrait pour le service clients, que ce soit par le biais d'expériences terrain ou centre d'appel" ou disposer "d'un réel potentiel pour les missions proposées". Les profils présentant un parcours scolaire ou professionnel sont évidemment les bienvenus mais "sans que cela soit un prérequis".

Parmi les qualités recherchées, le candidat devra savoir faire preuve d'écoute en créant des conditions favorables au dialogue au téléphone "tout en sachant réagir de manière appropriée en cas de situation difficile". Il est également demandé d'avoir un "esprit de synthèse" et un "sens aigu de l'argumentation".

"Vous êtes enfin en mesure d’appliquer des solutions à des situations bloquantes (prise de contact directe impossible): report du contact, mailing, envoi de SMS… Vous présentez un bon niveau d’orthographe vous permettant de renseigner des outils de suivi utilisés par plusieurs intervenants", précise l'annonce.

Le salarié se verra proposer une formation lors de son intégration afin de lui permettre "d’appréhender l’ensemble de ses missions mais aussi les premiers réflexes liés à la prise de contact téléphonique évoquée".

Paul Louis