BFM Business

L'Allemagne prévoit une récession moins forte que prévue en 2020

La chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conférence de presse le 27 août 2020 à Berlin

La chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conférence de presse le 27 août 2020 à Berlin - MICHELE TANTUSSI © 2019 AFP

Selon les informations de Reuters, Berlin s'attend désormais à une chute de son PIB de -5,5% contre -5,8% anticipé jusque-là. Bien mieux que la France qui table sur une récession de -10% cette année.

A l'image de sa situation sanitaire, l'Allemagne devrait limiter la casse sur le plan économique. Selon les informations de Reuters, Berlin devrait relever sa prévision de PIB pour 2020 à -5,5%, contre -5,8% initialement prévu. Quant à l'année 2021, elle devrait connaitre un rebond de 4,4%.

Le gouvernement a refusé de confirmer ces chiffres et présentera ses projections mercredi. Si elles se confirment, elles feraient de l'Allemagne un des meilleurs élèves de l'Europe, loin devant la France qui table encore sur une récession de 10% du PIB cette année.

Reste qu'il existe aussi des méthodes de calcul différentes entre les comptables nationaux allemands et les comptables français qui peuvent expliquer une partie du décalage. La trajectoire de la crise sanitaire pourrait aussi bouger les lignes d'ici la fin de l'année, surtout si un nouveau confinement est mis en place.

Selon les dernières données du FMI, l'Allemagne devrait subir une baisse du PIB de 6% en 2020, contre 9,8% pour la France. En revanche, l'institution prévoit un rebond plus fort en France : +6% en 2021 contre +4,2% pour les Allemands.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business