BFM Business

L'Allemagne consacre 3 fois moins  d'argent à la culture que la France

116 euros par habitant côté allemand, 323 euros côté français. Pour ce qui est de l'effort financier de l'Etat et des collectivités territoriales en faveur de la culture, Hollande peut regarder Merkel de haut.

116 euros par habitant côté allemand, 323 euros côté français. Pour ce qui est de l'effort financier de l'Etat et des collectivités territoriales en faveur de la culture, Hollande peut regarder Merkel de haut. - ETIENNE LAURENT / POOL / AFP

L’institut Destatis vient de publier le montant des dépenses culturelles de l’Etat et des collectivités locales outre-Rhin en 2011. Elles atteignaient 9,4 milliards, soit 116 euros par Allemand. La même année, la France y consacrait 323 euros. Mais elle est battue par la Suisse.

Chez nos voisins allemands, la culture est relativement peu subventionnée. Voici quelques jours, l’institut Destatis a rendu publique sa dernière évaluation de l’effort financier demandé aux contribuables pour financer bibliothèques, musées, salles de théâtre et autres spectacles. L’Institut a collecté et additionné tous les budgets 2011 dédiés à la culture de l’Etat fédéral, des 16 Länder et des 11.091 communes du pays. Résultat: 9,4 milliards d’euros, soit 116 euros par habitant.

Même si elles se sont nettement accrues par rapport à 2009 (+2,9%), ces dépenses publiques restent largement inférieures à l’effort consenti par la France. Dans une étude de l’Inspection générale des Finances portant elle aussi sur l’année 2011, l’apport financier total de l’Etat à la culture est estimé à 13,4 milliards d’euros. A cette somme il convient d’ajouter les dépenses des collectivités locales. Ces dernières ne font pas l’objet d’une évaluation annuelle. La dernière date de 2010. Mais on peut tabler sur le fait que d’une année sur l’autre, elles n’ont pas trop progressé.

Dans cette étude on apprenait que les régions, les départements, les communes de plus de 10.000 habitants et leurs groupements avaient ensemble consacré à la culture 7,643 milliards d’euros, soit 118 euros par habitant. En additionnant les deux sommes, on parvient à une dépense publique de 323 euros par habitant, soit 177% de plus que l’Allemagne. Un chiffre qui ne prend pas en compte le système sans équivalent en Europe de subventions indirectes qu’assure l’Unedic via le régime déficitaire des intermittents du spectacle.

A Genève, la culture coûte presque 1.300 euros par habitant

Pour autant la France est loin d’être la plus engagée dans l’élévation du niveau culturel de ses citoyens. Le très sérieux journal Le Temps a creusé le sujet dans un récent dossier consacré à la culture en Suisse. La ville de Genève y apparaît comme une championne en la matière. Cette année, elle a consacré 22% de son budget à la culture. Et si on prend les données de 2011 -afin que la comparaison avec l’Allemagne et la France ne soient pas biaisées- on peut sans risque affirmer que les contribuables suisses financent bien plus substantiellement la culture que leurs deux principaux partenaires économiques.

Pour la seule ville de Genève, l’effort représentait 1.533 francs suisses (1.277 euros au cours de 2011) par habitant. Bâle faisant à peine moins (1.125 francs suisses, soit 938 euros). Et même dans les cantons les plus reculés de la Confédération, les budgets culturels n’étaient jamais inférieurs à 105 francs suisses (88 euros) par habitant. Même en prenant en compte l'exceptionnelle richesse de la confédération, ce particularisme suisse devrait surprendre ceux pour qui le volontarisme culturel à la française est une exception planétaire.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco