BFM Business

Jean-Marc Jestin (Klépierre): "On ne pourra ouvrir que la moitié de nos centres commerciaux si on applique le seuil"

Alors que 90% des centres commerciaux Klépierre sont fermés en France, le seuil de contamination fixé par l'exécutif pour la réouverture excluerait aujourd'hui la réouverture de la moitié d'entre eux.

Les centres commerciaux comme les commerces non-essentiels pourront rouvrir le 19 mai prochain. C'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron ce vendredi dans la presse quotidienne régionale. Une nouvelle accueillie avec soulagement par le président du directoire de Klépierre qui reste cependant prudent.

Inivité ce vendredi sur BFM Business, Jean-Marc Jestin a rappelé que les conditions étaient loin d'être réunies pour permettre une réouverture complète. En effet, les magasins ne pourront rouvrir que dans les départements qui ont un taux d'incidence inférieur à 400 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants.

"Si on applique le seuil de 400 contaminations, on ne pourra rouvrir que la moitié de nos centres, a calculé le patron de Klépierre. Aujourd'hui, 60 de nos centres commerciaux sont fermés en Europe et en France, c'est 90%."

"Des lieux déjà hyper contrôlés"

Dans tous les cas, les centres du groupe Klepierre se tiennent prêts et ont fait des propositions pour adapter leur protocole sanitaire.

"On a proposé de passer à une jauge d'une personne pour 10 m², assure Jean-Marc Jestin. Mais nous avions déjà un protocole solide. Les centres commerciaux sont des lieux déjà hyper contrôlés, nous avons des équipes de pompiers à plein temps, nous avons des installations puissantes qui permettent de renouveler l'air cinq fois par heure."

Une réouverture essentielle pour l'activité du groupe qui a perdu un quart de son chiffre d'affaires en 2020.

"C'est une crise sans égal pour nous, rappelle le patron de Klepierre. Sur un milliard d'euros de chiffre d'affaires, nous avons perdu 250 millions l'année dernière pour deux mois de fermeture en Europe. Et cette année, nous sommes déjà à plus de deux mois de fermeture au premier trimestre."

Comme la plupart des bailleurs commerciaux, le groupe Klepierre a renoncé à ses loyers commerciaux durant les périodes de fermeture.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco