BFM Business

Video : l'ouragan Sandy laisse fermées les portes de Wall Street

Le New York Stock Exchange restera fermé ce lundi 29 octobre

Le New York Stock Exchange restera fermé ce lundi 29 octobre - -

Le passage de cet ouragan contraint les opérateurs boursiers new-yorkais à fermer la Bourse américaine lundi, et mardi 30 également. Une première depuis les attentats du 11 septembre. Mise à jour le 29 ocotbre 2012 à 19h11

Personne ne sait à quoi ressemblera New York demain. C'est la raison pour laquelle, la Bourse de New York, fermée ce lundi, le restera aussi mardi.

Quelque 375.000 évacués, des milliers de vols annulés : New York s'est transformé en ville fantôme. Gregori Volokhine, le président de Meeschaert capital Markets, sur place.


La nature reprend en quelque sorte ses droits. Ce lundi 29 octobre, les deux places boursières de New York, le Nasdaq et le Nyse seront fermées, ou plus exactement cantonnées aux échanges électroniques.

Cette fermeture devrait se prolonger, sous réserve de confirmation, à mardi, ont indiqué Nyse Euronext et Nadaq OMX, qui gèrent respectivement le New York Stock Exchange et le Nasdaq.

Une telle fermeture exceptionnelle n’était plus arrivée depuis le lendemain des attentats du 11 septembre 2001.ET il faut remonter à 1985 pour trouver une autre fermeture de la Bourse new-yorkaise due à un autre ouragan, baptisé Gloria.

En prévision de l'arrivée de l'ouragan Sandy, les autorités new-yorkaises ont décidé de fermer le réseau de transports publics à partir de dimanche soir, et ont ordonné l'évacuation par précaution de 375 000 habitants de zones risquant d'être inondées. Plusieurs des marchés new-yorkais se trouvent à l'intérieur ou à proximité de cette zone d'évacuation.

Les conséquences économiques de Sandy ne seront évidemment déterminées qu’après la fin de son passage aux Etats-Unis. Mais selon Evan Gold, de la compagnie Planalytics Inc, entreprise chargée de quantifier l’impact des aléas climatiques sur le marché, "cette tempête a le potentiel pour être plus grosse qu’Irene (un outre ouragan), qui a coûté entre 10 et 15 milliards de dollars l’année dernière, et était l’un des 10 ouragans les plus coûteux de tous les temps" .

Mauvaise nouvelle pour les assureurs

"Au final, Sandy devrait avoir atteint environ un-tiers de la population américaine", explique-t-il sur son blog sur CNBC.com

Les dégâts les plus importants seront supportés par les entreprises dont les employés resteront barricadés chez eux, ainsi que par les sociétés d’assurance.

Pour ces dernières, il s’agit clairement d’une mauvaise nouvelle. Les assureurs ne pourront ainsi pas profiter d’une accalmie prolongée, l’année 2012 ayant été jusque-là marqué par l’absence de catastrophes naturelles de grande ampleur. En 2011, les catastrophes naturelles fait perdre plus de 350 milliards de dollars de dollars, selon le réassureur Swiss Ré. Un record qui avait battu celui de 2005 marqué par le passage de … L’ouragan Kathrina !

Julien Marion