BFM Business

Meghan Markle dope les ventes de bijoux en or jaune aux États-Unis

Meghan Markle

Meghan Markle - Dominic Lipinski / POOL / AFP

La duchesse de Sussex, dont la bague de fiançailles était en or jaune, semble avoir remis le métal au goût du jour outre-Atlantique.

L’"effet Megan Markle" traverse les frontières. Native des États-Unis, la nouvelle duchesse de Sussex, épouse du prince Harry, a fait bondir les ventes de bijoux en or jaune outre-Atlantique au premier trimestre 2018, rapporte Reuters. D’après le World Gold Council, la demande des trois premiers mois de l’année a été la plus forte jamais enregistrée depuis 2009.

Pas de doute pour les professionnels du secteur, ce regain d’intérêt pour les bijoux en or jaune est dû à l’actrice américaine qui s’est fiancée au prince Harry en novembre dernier et dont la bague était… en or jaune. "C’est à cette époque que nous avons commencé à voir les ventes d’or jaune progresser. Et les deux derniers mois, elles ont augmenté davantage. […] Les ventes de bijoux en or jaune sont en hausse d’environ 30% cette année", a expliqué David Borochov, de R&R Jewelers à New York.

Cette nouvelle demande tend à inverser la tendance alors que l’or blanc, l’argent et le platine étaient les métaux privilégiés des couples américains ces quinze dernières années. L’or jaune, lui, était considéré comme dépassé.

Sac à mains et jeans en rupture de stock

Chez R&R Jewelers, les ventes d’or blanc et de platine représentaient ainsi 70 à 80% de la demande tandis que l’or jaune et rose ne pesait que 20 à 30%. Spécialisée dans la création de bijoux pour les célébrités, la bijouterie Crown Jewelers à New York a elle aussi vu ses ventes de bijoux en or jaune augmenter de 20% depuis le début de l’année.

Selon le World Gold Council, les célébrités peuvent orienter significativement le comportement des consommateurs. Ainsi, 22% des achats de bijoux et de produits de luxe des Américaines étaient influencés par les magazines et les journaux en 2016 et 11% d’entre elles disaient avoir été influencées par des personnalités.

Ces derniers mois, "l'effet Meghan Markle" se fait sentir dans plusieurs secteurs. Le sac à main que l'actrice américaine a arboré lors de sa première apparition en publique après l'annonce des fiançailles s'est retrouvé en rupture de stock en quelques minutes. Même chose pour son manteau blanc du label canadien The Line. De son côté, le modèle de la marque de jeans confiden­tielle Hiut Denim porté par Meghan Markle en janvier 2018 lors de sa visite à Cardiff, a doublé ses ventes et il faut désormais patienter plusieurs mois pour s'en procurer un.

P.L