BFM Business

Les Japonais renouent avec la consommation, mais pour combien de temps?

Au Japon, la Golden Week, une semaine de jours fériés, a vu un regain de la consommation. Reste à savoir si cela va durer.

Au Japon, la Golden Week, une semaine de jours fériés, a vu un regain de la consommation. Reste à savoir si cela va durer. - -

La croissance japonaise a augmenté de 0,9% au premier trimestre et les consommateurs retrouvent le moral. Mais le regain pourrait être de courte durée, avec la hausse de la TVA prévue dès l'année prochaine.

Les mesures de relance initiées par le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, commencent à porter leurs fruits. La croissance du Japon a augmenté de 0,9% au premier trimestre et le moral des consommateurs a fortement rebondi. C'est une bonne nouvelle pour les entreprises basées là-bas, même si la prudence est de mise.

Une "Golden Week" aussi pour les entreprises françaises

Le regain de confiance des consommateurs a été vraiment palpable à l'occasion de la Golden Week, du 29 avril au 5 mai. La Golden Week, c'est une série de quatre jours fériés sur une semaine, et cette année, les Japonais ont davantage voyagé. Ils consomment également plus de produits du quotidien, notamment dans la mode, explique la directrice du comité d'échanges franco-japonais.

Une bonne nouvelle pour les entreprises françaises spécialisées dans le luxe et l'agroalimentaire. Mais la spécialiste des relations franco-japonaises espère qu'on n'assiste pas juste à "un feux d'artifice" et que cette reprise va durer assez longtemps pour que la dynamique soit ancrée.

La hausse de la TVA fait craindre pour la consommation

Même son de cloche du côté de Franz Wenzel, chef stratégiste chez Axa- IM. Il y a quelques jours encore il était à Tokyo et les banquiers qu'il a rencontrés là-bas sont plus confiants aujourd'hui qu'il y a un an.

Mais Franz Wenzel parle "d'optimisme à court-terme" et il attend de voir dans quelques mois, comment la consommation va se développer par rapport à la hausse annoncée de la TVA, qui devrait passer à 8% en 2014, puis à 10% en octobre 2015. Avec la même mesure, dans le passé, la demande avait alors fortement chuté.

Pauline Tattevin