BFM Business

Lagarde prévoit une croissance mondiale plus forte en 2014

Christine Lagarde, la dircetrice du FMI, a estimé que la croissance mondiale restait "à petite vitesse".

Christine Lagarde, la dircetrice du FMI, a estimé que la croissance mondiale restait "à petite vitesse". - -

La directrice du FMI s'est montrée confiante, ce mercredi 15 janvier, concernant une accélération de la croissance mondiale en 2014. Mais elle a pointé des risques "croissants" de déflation, susceptibles de changer la donne.

Le Fonds monétaire international (FMI) s'est de nouveau montré optimiste, ce mercredi 15 janvier, quant à la poursuite de l'accélération de la croissance mondiale en 2014. Néanmoins, Christine Lagarde a indiqué qu'elle devrait rester en retrait par rapport à son potentiel d'environ 4%.

En outre, la directrice générale de l'institution a averti de l'existence de "risques croissants" de déflation, la hausse des prix restant inférieure à l'objectif de nombreuses banques centrales. "Nous voyons des risques croissants de déflation, qui pourraient s'avérer désastreuse pour la reprise", a-t-elle dit, selon le texte d'un discours préparé pour le National Press Club à Washington. "Globalement, la direction est positive, mais la croissance mondiale est trop faible, trop fragile et trop irrégulière", a-t-elle poursuivi.

La politique monétaire de la Fed pourrait créer des remous

Elle a ajouté que le ralentissement du rythme des achats d'actifs de la Réserve fédérale s'était faite dans le calme jusqu'à présent, mais pourrait provoquer des remous à l'avenir.

Toutefois, elle a précisé que cette réduction des achats, qui a commencé modestement en décembre, ne devrait pas perturber gravement les marchés du moment qu'elle se fait progressivement. "Nous n'anticipons pas des conséquences massives, lourdes et graves", a-t-elle tempéré.

Y. D. avec agences