BFM Business

La fête nationale américaine est-elle "made in China"?

Certains parlementaires américains exigent que les drapeaux soient 100% made in America

Certains parlementaires américains exigent que les drapeaux soient 100% made in America - -

Alors que les Etats-Unis fêtent leur indépendance, jeudi 4 juillet, certains Américains s'inquiètent de la place grandissante des produits chinois utilisés lors des festivités.

Ce jeudi 4 juillet marque l’Independence Day aux Etats-Unis. Les marchés sont fermés, l’économie tourne au ralenti. Mais les enjeux économiques autour de cette fête nationale sont bien là. Et une question agace, voire inquiète les Américains : le 4 juillet est-il devenu made in China ?

L’Amérique fête 237 ans d’indépendance, un jour patriotique par excellence. Tout le monde a sorti sa bannière étoilée, alors que des feux d’artifice bleu, blanc, rouge vont rythmer cette journée partout dans le pays. Et pourtant, l’essentiel de ces cotillons provient encore une fois de Chine.

Le "made in America" se développe

On parle de marchés très emblématiques : le drapeau américain, c’est un marché de 3,8 millions de dollars, dont 3,6 ont été reversés à la Chine en 2012. Idem pour les feux d’artifice : 241 millions de dollars l’an dernier, dont 238 en provenance de la 2ème économie mondiale.

Pour certains, cette situation est inacceptable. Fin juin, des parlementaires républicains ont déposé une loi pour que tous les drapeaux officiels soient à 100% "made in America".

Côté business, des commerçants se sont organisés. Aujourd’hui, ils lancent le site madeintheusa.com. Le slogan est évidemment patriotique : "soyez Américain, achetez Américain".

Il y a deux ans, Barack Obama faisait un vœu : "le futur sera ‘made in America’." Mais pour ce qui est du passé, cela reste pour l’instant un vœu pieu.

Aurélie Boris