BFM Business

J.-C. Trichet: "Les Britanniques ont décidé de jouer leur avenir aux dés"

Jean-Claude Trichet était l'invité de BFM Business

Jean-Claude Trichet était l'invité de BFM Business - Eric Piermont - AFP

L'ancien président de la BCE était l'invité ce jeudi de BFM Business. Il a largement commenté le risque de Brexit. Pour Jean-Claude Trichet, "le problème est immense pour les Britanniques".

"C'est l'avenir de la Grande-Bretagne, l'intégrité du Royaume-Uni qui est en jeu". Jean-Claude Trichet, ancien président de la BCE, rappelle que les Britanniques vont décider ce jeudi 23 juin de leur avenir dans l'Union européenne. Un référendum qu'il a d'ailleurs du mal à comprendre: "les Britanniques ont décidé de jouer leur avenir aux dés". Un drôle de choix, selon lui, surtout qu'en cas de Brexit, le Royaume-Uni souffrira bien plus que l'Union européenne. "L'Union européenne est un immense ensemble. Je ne mettrais pas en cause la résistance, la solidité de l'Union européenne. Le problème est immense pour les Britanniques".

Le vrai problème sera évidemment financier puisque si le Royaume-Uni sort de l'Union européenne, "Londres n'aura pas accès à l'ensemble du marché unique". Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a été très clair: "Dehors, c'est dehors". Même son de cloche du côté de François Hollande: "Dans l'hypothèse d'une sortie de l'UE, le Royaume-Uni court le risque très sérieux de ne plus pouvoir accéder au Marché unique et à ce qui fait l'espace économique européen".