BFM Business

Italie : la croissance revue largement à la baisse pour 2019

italie

italie - afp

La banque d’Italie anticipe une croissance de 0,6% pour cette année, très loin de la dernière prévision, établie au mois de décembre (1%).

L’année pourrait s’avérer rude à Rome. Ce vendredi, la banque d’Italie a dévoilé sa nouvelle prévision de croissance pour cette année. Et le chiffre est décevant : +0,6%, loin de la dernière prévision qui ne datait pourtant que de décembre dernier (1%). Pour l’institution, des tensions commerciales et l’affaiblissement des perspectives d'investissements expliquent cette correction sévère, alors que la fin d’année 2018 s’est avérée décevante.

Au troisième trimestre dernier, l’Italie a connu une baisse du PIB de 0,1% et ce fut probablement aussi le cas au dernier trimestre, souligne la banque d’Italie. Les résultats définitifs de 2018 sont d’ailleurs attendus le 31 janvier prochain mais la récession technique (deux trimestres consécutifs de recul du PIB) semble désormais inévitable.

Vers un nouveau bras-de-fer ?

C’est une mauvaise nouvelle pour le gouvernement italien qui vient d’adopter un revenu citoyen pour les plus pauvres et d’abaisser l’âge de la retraite. Le tout pour la bagatelle de 26 milliards d’euros, partagés entre 2019 et 2020.

La coalition au pouvoir tablait sur une croissance de 1% pour éviter un dérapage des finances publiques, dans le viseur de Bruxelles. Si les perspectives de la banque d’Italie se confirment, cela devrait relancer le bras-de-fer entamé avec l’Union européenne en novembre dernier.