BFM Business

Hollande fait un appel du pied aux investisseurs étrangers

François Hollande veut attirer les investisseurs étrangers en France.

François Hollande veut attirer les investisseurs étrangers en France. - -

Lors de ses voeux au corps diplomatique, vendredi 17 janvier, le chef de l'Etat a incité les représentants français à faire la promotion du "pacte de responsabilité" en dehors des frontières. Avec pour objectif d'attirer les investisseurs étrangers.

La France doit restaurer sa compétitivité grâce à un pacte ambitieux entre partenaires sociaux, si elle veut continuer à jouer son rôle de grande puissance sur la scène internationale. Voilà, en résumé, le message véhiculé par François Hollande, vendredi 17 janvier, lors de ses voeux au corps diplomatique.

Le chef de l'Etat a plaidé pour une France "attractive", faisant un lien entre son rayonnement et la relance espérée du "pacte de responsabilité" détaillé en début de semaine.

"Il n'y a pas de pays influent au monde, quel que soit son statut, sa position géographique, la force de son Histoire, si ce pays ne pèse pas sur le plan économique. Tout ce que je dois faire à la tête de l'Etat, c'est de faire en sorte que la France soit une puissance économique", a dit le chef de l'Etat devant une centaine d'ambassadeurs étrangers réunis à l'Elysée.

"C'est l'objet du pacte de responsabilité que j'ai présenté à l'ensemble des acteurs économiques et sociaux pour qu'il puisse y avoir cette alliance, ce rassemblement pour l'avenir notre pays", a-t-il ajouté.

Les investissements étrangers bienvenus

"Les investissements étrangers sont les bienvenus en France", a-t-il par ailleurs déclaré aux ambassadeurs. "Si vous connaissez des entreprises qui hésitent entre plusieurs pays, je vous fais confiance pour leur dire que c'est en France qu'il faut venir."

Selon le ministère de l'Economie, le déficit commercial de la France atteindrait environ 60 milliards d'euros en 2013, contre 67 milliards en 2012. Beaucoup reste à faire pour réduire ce déficit, comme le président l'avait demandé en arrivant au pouvoir.

Au chapitre européen, François Hollande a également insisté sur l'intransigeance de la France concernant la défense de la Politique agricole commune (PAC) et de l'exception culturelle.

Y. D. avec Reuters