BFM Business

Guerre commerciale: les États-Unis ciblent 1300 produits chinois

Cette liste provisoire a été dressée par le représentant américain au Commerce. La version définitive sera rendue publique au plus tôt dans 30 jours.

Le représentant américain au Commerce (USTR) a publié mardi la liste d'importations chinoises qu'il propose de soumettre à de nouvelles taxes douanières en rétorsion "au transfert forcé de technologie américaine et de propriété intellectuelle".

Cette liste, qui vise des importations représentant "approximativement 50 milliards de dollars", cible environ 1300 produits de différents secteurs dont l'aéronautique, les technologies de l'information et de la communication ou encore la robotique et les machines", explique-t-il dans un communiqué.

Pékin "condamne fermement"

En réponse, le ministère chinois du commerce a brocardé dans un communiqué "un comportement totalement infondé, typiquement unilatéraliste et protectionniste, auquel la Chine s'oppose en le condamnant fermement".

La déclaration du ministère fait écho à un communiqué de l'ambassade de Chine à Washington, qui avait annoncé un peu plus tôt que Pékin recourrait à la procédure des règlements des différends de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et prendrait "des mesures correspondantes de même ampleur et importance contre des produits américains".

"Ces mesures seront annoncées dans les prochains jours", a précisé le ministère. "Nous sommes confiants dans notre capacité de réponse à quelque mesure protectionniste que ce soit de la part des Etats-Unis".

128 produits américains dans le viseur de la Chine

Donald Trump avait signé le 22 mars "un memorandum ciblant l'agression économique de la Chine". Il avait alors évoqué des mesures punitives contre des importations chinoises d'un montant pouvant atteindre "60 milliards de dollars" pour mettre un terme à ce qu'il affirme être la concurrence déloyale de Pékin et le vol de propriété intellectuelle.

L'USTR avait une quinzaine de jours pour soumettre au Président une liste provisoire qui doit désormais être soumise à un processus d'examen d'au moins 30 jours avant la publication d'une liste définitive.

Cette annonce intervient alors que l'offensive commerciale entre Washington et Pékin est encore montée d'un cran cette semaine. Le géant asiatique avait en effet annoncé lundi avoir pris des mesures de rétorsion contre 128 produits américains représentant quelque trois milliards de dollars. Il répondait alors à l'imposition de taxes américaines de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium.

J.-C.C. avec AFP