BFM Business

Etats-Unis: une récession est "peut-être possible" indique Trump

Donald Trump à Washington le 3 mars 2020.

Donald Trump à Washington le 3 mars 2020. - SAUL LOEB / AFP

Interrogé sur l'impact du coronavirus, le président américain a reconnu que la pandémie pouvait entraîner une récession économique du pays.

Pour la première fois, Donald Trump a jugé "possible" une récession aux Etats-Unis. Interrogé sur la question, le président a répondu: "C'est peut-être possible". "Nous ne pensons pas en termes de récession. Nous pensons en termes de virus", a ajouté le président américain depuis la Maison Blanche.

Le président américain a, par ailleurs, évoqué une possible fin de l'épidémie aux Etats-Unis en juillet ou août. 

Recommandant à tous les Américains, y compris "les plus jeunes et en bonne santé", d'éviter les regroupements "de plus de 10 personnes", il a jugé que la réponse de la Maison Blanche méritait un "10/10". 

L'Organisation mondiale de la santé, qui a souligné qu'il y avait désormais plus de cas et de décès dans le reste du monde qu'en Chine, à appelé à effectuer un test "pour chaque cas suspect".

En Allemagne, les habitants sont appelés à "rester à la maison" et à renoncer aux vacances. L'Espagne a fermé ses frontières terrestres, la Suisse a décrété l'état d'urgence, interdisant pratiquement "toutes les manifestations publiques et privées". Le gouvernement britannique demande d'éviter tout contact et déplacement "non essentiel".

A des milliers de kilomètres de là, le gouverneur de l'Etat américain du New Jersey, voisin de New York, a annoncé un couvre-feu concernant tous les commerces et déplacements non essentiels, la première mesure de ce type au niveau d'un Etat, et le Canada bannit l'entrée d'étrangers sur son territoire, exhortant par ailleurs à ne pas quitter son domicile.

TL avec l'AFP