BFM Business

Coupe du monde: l'énorme couac du diffuseur officiel australien 

France-Australie, le 16 juin 2018

France-Australie, le 16 juin 2018 - Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

Depuis le début de la Coupe du monde, l'opérateur australien Optus accumule les problèmes techniques liés à la retransmission des matches. Il vient d'être forcé à conclure un accord de co-diffusion avec son concurrent SBS pendant 48 heures.

Les fans de football australiens font grise mine. Depuis le début de la Coupe du monde en Russie, l'opérateur Optus, qui détient les droits de diffusion de la majorité des matches, n'a pas honoré ses obligations. En cause, des problèmes techniques récurrents qui ont empêché la retransmission de certains matches de la compétition sur sa plateforme de streaming vidéo.

À 15 dollars par mois l'abonnement, les aficionados australiens ont de quoi s'offusquer. Sur les réseaux sociaux, le #Floptus est devenu viral et les plaintes se sont multipliées, appelant le premier ministre australien à résoudre le problème. "Il est temps pour Malcolm Turnbull et toutes les personnes impliquées de résoudre cette non-couverture inacceptable de la Coupe du monde! Honteux", a déploré l'ancien joueur de la sélection australienne, Robbie Slater.

L'affaire a pris de l'ampleur et face à la gronde, Malcolm Tunrbull, le Premier ministre, a finalement pris les choses en mains: "J'ai discuté avec le PDG d'Optus, Allan Lew. Il m'a assuré qu'il consacrait toute son attention aux problèmes de retransmission de la Coupe du Monde et il pense que cela pourrait être réglé ce soir", a-t-il indiqué sur Twitter.

Co-diffusion pendant 48 heures

Mais pour ne pas pénaliser davantage les abonnés de Optus, un accord a été conclu afin que les matches de la Coupe du Monde devant être diffusés sur sa plateforme de streaming le soient également par le groupe subventionné de radio et de télévision SBS pendant au moins 48 heures. Ce dernier détenait jusqu'alors les droits de diffusion des matches de l'Australie, de quelques matches de poule, des demi-finales et de la finale.

Le directeur général de SBS, Michael Ebeid, a déclaré que si les problèmes techniques persistaient au-delà de 48 heures, la co-diffusion des matches avec Optus pourrait être prolongée.

De son côté, Allan Lew a présenté ses "plus profondes excuses aux clients qui ont été déçus". "Nous avons une équipe dédiée qui a travaillé 24 heures sur 24 pour régler les difficultés techniques. Cette décision a été prise dans les intérêts du football à travers toute l'Australie", a-t-il ajouté.

P.L