BFM Business

iPhone 12: Apple sacrifie-t-il ses marges pour rendre ses téléphones plus abordables?

Les iPhone 12 seront disponibles en cinq coloris.

Les iPhone 12 seront disponibles en cinq coloris. - Apple

Alors que la 5G devait faire flamber les prix des téléphones, Apple surprend en ne gonflant pas ses prix de ses nouveaux modèles d'iPhone. Gagner moins pour vendre plus?

De plus en plus chers et inabordables les iPhone? Si en 2017, l'annonce du premier smartphone d'Apple à plus de 1000 euros avait fait grincer des dents (il s'agissait de l'iPhone X), il semble que la marque ait cette année fait un effort pour rendre ses téléphones un peu plus abordables.

Et paradoxalement, c'est l'année de la 5G qui surenchérit les prix des terminaux qu'Apple décide d'être moins gourmand. Si la gamme d'iPhone est de plus en plus large (cinq familles sont proposées de l'iPhone Xr à l'iPhone 12 Pro), on va se concentrer sur les modèles 5G, les iPhone 12 dévoilés ce mardi.

Le premier modèle, l'iPhone 12 de base avec son écran de 6,1 pouces est proposé à partir de 909 euros (64 Go de stockage). C'est certes 100 euros de plus que l'iPhone 11 lancé il y a un an, mais à ce prix là les acheteurs bénéficieront d'un écran Oled qui coûte cinq à six fois plus cher que l'écran LCD qui équipait l'iPhone 11 en 2019. Selon la société d'ingénierie TechInsights, l'écran Oled de l'iPhone 11 Pro coûtait 66,50 dollars à Apple. Les prix des écrans Oled baissent de 20 à 25% par an cependant et le "cadeau" d'Apple pourrait être moindre.

10% plus cher avec la 5G

Si l'iPhone 12 disposera d'un écran plus coûteux que le 11, il sera surtout compatible 5G. Une spécificité qui fait flamber le prix des smartphones. Selon le cabinet Counterpoint, le prix moyen d'un smartphone 5G était de 594 dollars en 2020 contre 294 dollars pour les 4G. Cela ne veut pas dire que la 5G "coûte" 300 dollars, les smartphone 5G étant les modèles les plus haut de gamme. Mais elle surenchérit tout de même le coût des téléphones.

Les smartphone 5G comme l'iPhone 12 disposent d'une nouvelle génération de modems capables d'agréger l'ensemble des fréquences, de la 2G à la 5G. Mais les modems, qui servent à transmettre les données reçues aux puces du téléphone, ne sont pas les seuls composants plus coûteux. Les blocs radiofréquence 5G (qui reçoivent et émettent les ondes) sont aussi plus chers que ceux des modèles 4G.

La 5G "se traduit par une augmentation du nombre de composants de 30% dans un smartphone haut de gamme comme le prochain iPhone 12 ", explique ainsi à L’Usine Nouvelle Cédric Malaquin, analyste chez Yole Développement, un cabinet français d’études de marché sur l'électronique.

Selon Counterpoint, ces nouveaux composants devraient entraîner un sucroût de 10% sur les modèles de smartphone, soit plus de 80 euros si on reprend l'exemple de l'iPhone 11 à 809 euros.

Technologie 5G, écran Oled pour 100 euros de plus... Apple ne margera probablement pas autant sur l'iPhone 12 que sur le 11. Certes, la marque ne proposera plus de bloc alimentation (vendu 25 euros) mais sera toujours tenu de proposer des écouteurs avec le téléphone comme la loi française l'y oblige.

Et surtout la marque va proposer cette année un iPhone Mini qui lui sera au même prix que le 11 soit 809 euros. Certes avec un écran plus petit (5,4 pouces au lieu de 6,1 pouces) mais avec un écran Oled et la technologie 5G.

Un vrai "cadeau" sur les iPhone Pro

Et la différence est encore plus flagrante sur les modèles haut de gamme. L'iPhone 12 Pro débutera à 1159 euros, soit exactement le même prix que le 11 Pro en 2019. Pas d'évolution de tarif alors que cette année le modèle sera donc 5G, disposera de la technologie laser Lidar pour améliorer entre autre la détection de nuit pour les photos et surtout il proposera un espace de stockage plus important (128 Go contre 64 pour le 11 Pro en 2019).

Sur le haut de gamme, Apple en propose donc beaucoup plus pour le même prix. La marque souhaite probablement que ses acheteurs montent en gamme. Avec 14,4 millions de modèles pro vendus au premier semestre, les modèles premium de la marque n'ont représenté que 26% de l'ensemble de ses ventes. En les rendant plus attractifs, ils devraient faire plus de volume.

Et avec en plus de téléphones en circulation, Apple pourra aussi vendre plus de services. Cette activité qui inclut Apple Music, Apple Care, Apple Pay, Apple Arcade et Apple TV+ est une de celles qui croît le plus rapidement pour l'entreprise californienne. Les revenus ont bondi de 14,85% au deuxième trimestre à 13,2 milliards de dollars. Sur un marché du smartphone mature (+1,7% la croissance des ventes d'iPhone au dernier trimestre), les services sont avec les accessoires (+16,7% grâce aux AirPods) un marché à très forte croissance et surtout très rentables. Apple peut bien se permettre de gagner un peu moins sur chaque iPhone vendu.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco