Huawei
 

Dans un entretien au Figaro, Ken Hu, le patron de Huawei, réfute les accusations d'espionnage portées par Washington. Il signale aux Européens qu'il n'est pas dans leur intérêt de suivre les Etats-Unis dans ce qu'il nomme une "guerre".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire