Gins, rhums, bières.... pourquoi le prix de l'alcool grimpe en flèche

Selon Nielsen, ce sont les références de surgelé salé et d’alcools qui ont vu leur prix augmenter le plus, avec des hausses au-delà de +3% depuis deux mois.
 

Dans les hypermarchés, les gins, rhums, bières et anisés sont en tête des plus fortes hausses de prix: respectivement +8,8%, +8,6%, +7,3% et +6,8%. Cette flambée des prix, constatée entre le 26 janvier et le 29 mars, est causée par la loi Alimentation qui a obligé la grande distribution à augmenter ses marges.

Votre opinion

Postez un commentaire