"Nous n'avons pas pu embaucher des dizaines d'intérimaires à qui nous avons l'habitude de faire appel sur la période de fin d'année", a affirmé le PDG de Vivarte Patrick Puy .
 

La patron de Vivarte a déclaré sur Europe 1 que son groupe avait perdu 20 millions d'euros de chiffre d'affaires et 10 millions de marge depuis le début de la crise des "gilets jaunes". Conséquences: des dizaines d'intérimaires n'ont pas été embauchés durant les soldes d'hiver.

Votre opinion

Postez un commentaire