BFM Business

Formation: 6 mois de plus pour transférer ses heures du DIF sur le CPF

Un délai supplémentaire de 6 mois est accordé aux salariés pour transférer les droits à la formation acquis sur leur DIF

Un délai supplémentaire de 6 mois est accordé aux salariés pour transférer les droits à la formation acquis sur leur DIF - ISSOUF SANOGO © 2019 AFP

L’échéance était fixée au 31 décembre. Dans le cadre du prolongement de la loi sur l’état d’urgence, les députés ont adopté un amendement pour repousser au 30 juin 2021 la date butoir pour transférer les droits à la formation acquis avant 2015.

Parmi les multiples mesures qui figurent dans le projet de loi prévoyant la prolongation de l’état d'urgence sanitaire, adopté en première lecture par l’Assemblée nationale, une concerne le domaine de la formation. Un délai supplémentaire de 6 mois est accordé aux salariés pour transférer les droits à la formation acquis sur leur DIF (droit individuel à la formation), vers le CPF (compte personnel de formation). La date butoir pour faire cette démarche n’est plus le 31 décembre, mais le 30 juin 2021.

L’amendement 109, déposé par le gouvernement, indique que l’impact économique et social de l’épidémie de covid-19 et des mesures de police sanitaire prises, ont empêché de nombreux salariés à faire valoir leurs droits et l’échéance initialement prévue par pourra pas être tenue pour un grand nombre d’entre eux.

Jusqu'à 1800 euros crédités

Pour rappel, en janvier 2015, le DIF a été remplacé par le CPF et c’est sur ce dernier que les salariés accumulent désormais les crédits leur permettant de financer une formation. Mais les heures capitalisées sur le DIF n’ont pas été automatiquement transférées sur le nouveau dispositif, c’est aux salariés de faire la démarche pour ne pas perdre leurs droits.

Il suffit de se connecter sur son compte CPF et de reporter le nombre d'heures acquises (cette information figure sur le bulletin de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015). Elle seront alors créditées en euros. La somme ainsi ajoutée peut atteindre jusqu’à 1800 euros, pour ceux dont le DIF avait atteint le plafond.

Or, par manque de temps ou d’informations, ils sont peu à avoir fait la bascule. Selon une enquête Ipsos pour l’organisme de formation Wall Street English, seuls 17 % des salariés auraient reporté leurs droits, 12 % ayant l’intention de le faire dans les temps. Plus inquiétant, 57 % ne savent pas que leurs droits DIF peuvent encore être utilisés.

Espérons qu’avec l’annonce de ce nouveau report, les salariés vont enfin réaliser ce transfert, et ne pas profiter de ce nouveau délai pour le remettre à plus tard.

C.C.