BFM Business

Le secret des bonnes vacances ? l’intelligence du temps vécu !

-

- - -

"Pendant vos vacances, pensez à vivre le temps !" affirme Christophe Bourgois-Costantini.

Imaginez deux couples qui se rendent en même temps pour une semaine de vacances dans une île paradisiaque, comme au Belize. Le premier couple est plus fortuné. Les deux arrivent avec des vols séparés, un bateau vient les chercher pour les emmener à leur bungalow. Au programme, farniente, ski nautique, pongée, langoustes et daïkiri pour le premier. L'autre couple s'installe quelques îles plus loin dans un confort simple et agréable. A leur menu un peu moins d'activités, moins de langoustes, mais globalement tout va bien. Les deux couples enchainent les journées de bonheur.

Il est temps de rentrer.

Le premier couple arrive à l'aéroport. Là, les bagages ont été oubliés à l'hôtel. Puis l'avion va avoir deux heures de retard. En vol, quelques cumulonimbus vont désagréablement secouer la carlingue et, arrivés à Paris, notre couple fait face à une grève inopinée des douaniers (il paraît que ça arrive en France). L'autre couple rentre sans problème avec sa compagnie low cost.

Une fois en France, les deux couples organisent chacun de leur côté un dîner avec leurs proches pour raconter leur voyage.

Le premier couple dira : "n'allez jamais au Belize"

Le deuxième encouragera ses amis : "allez au Belize, c'est génial".

L'exemple illustre la différence entre le temps vécu et le temps perçu.

A cause du processus d'évolution, notre cerveau à trop tendance à se souvenir des mauvaises nouvelles que des bonnes.

Seul le temps vécu est essentiel. Nous avons trop tendance à l'oublier.

L'intelligence du temps, c'est celle du "Ici et maintenant".

Nous découpons le temps en séquences, en unité auxquelles nous assignons des activités. La longueur d'une année est le temps que met la terre à faire le tour du soleil, le mois le temps qu'il faut à la lune pour faire le tour de la terre, un jour le temps qu'il faut à la terre pour tourner sur son axe. Toutes les autres divisions du temps n'obéissent à aucune loi physique ou astrophysique. Diviser l'horloge en 24 heures nous vient des Egyptiens qui scindaient les jours en douze parties. La division de l'heure de 60 en 60 est arbitraire également. Ces divisions ont pu être rendues possibles car elles ne contrecarraient aucun processus biologique dans son essence.

Soyez dans le Ici et maintenant !

Nous commettons souvent l'erreur fondamentale de nous projeter dans un lointain futur ou passé et de penser que nous contrôlons notre vie par l'anticipation, mais il n'en est rien.

Nous contrôlons finalement peu de choses.

La bonne appréhension de l’ici et du maintenant est la conséquence du lâcher-prise. Elle consiste en une pleine attention à ce qui est vivant autour de soi, et permet de retrouver la vraie liberté d’être soi-même.

C’est un moment de perfection, ni plus ni moins, qui élimine le mental parasite. Une expérience tellement intense qu’aucune pensée ne peut pénétrer cette intensité.

L’individu quitte la périphérie de lui-même, c’est-à-dire l’égo, pour retrouver son centre. Il abandonne le masque et donne alors réellement accueil à ce qui est. Notre égo s’étant un temps effacé, tous nos sens sont éveillés, clairs. Nous enregistrons sans interprétations. Nous pouvons aller chercher l’action à partir du silence intérieur. C’est la vraie spontanéité, l’acmé de l’observation : le mental est apaisé, nourri, en harmonie totale avec notre corps.

Vivre pleinement le temps vécu, instant après instant, n’est-ce pas là le vrai remerciement à la vie ? Le soulagement d’abandonner cette voix intérieure qui nous dicte comment nous devrions être ou agir ?

Alors, pendant vos vacances, pensez à vivre le temps!

Christophe BOURGOIS-COSTANTINI