BFM Business

Evènements - Page 3

Jean-Baptiste Rudelle, Président-directeur général de Criteo.

Award de l'Entrepreneur BFM: Criteo, la première multinationale française du Net

Âgée d’à peine huit ans, l’entreprise française Criteo vient d’entrer au Nasdaq. Spécialisée dans la publicité sur Internet, cette ETI réalisera cette année plus de 400 millions d’euros de chiffre d’affaires dont 85% à l’international. Son PDG et cofondateur Jean-Baptiste Rudelle a su bâtir une entreprise à double culture mariant ingénieurs et experts en marketing et publicité en ligne. Criteo est récompensée de l'Award de l’Entrepreneur BFM.

Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH.

Award du Manager BFM - Bernard Arnault: "Je suis au cœur d'un groupe d'entrepreneurs et de pionniers…"

Les secrets de la formidable réussite de LVMH, numéro un mondial du luxe, Bernard Arnault, Manager BFM 2013 nous les révèle dans cet entretien avec l'équipe de BFM Business: un mélange d’esprit d’entreprise et de création. "Je suis, dit-il, au cœur d’un groupe d’entrepreneurs et de pionniers...". La suite de l’aventure? La pérennité familiale, gage d’une vision stratégique à long terme.

Bruno Maisonnier, PDG d'Aldebaran Robotics

Award de la Révélation de l'année: Bruno Maisonnier, Président directeur général d’Aldebaran Robotics

C’était comme une évidence. La Révélation de cette année ne pouvait qu’être les objets connectés. Certains diront que c’est une mode, mais la plupart pensent que c’est l’un des plus gros gisements de croissance des années à venir: Aldebaran Robotics, Withings ou Sculpteo sont autant d’entreprises françaises à la pointe de l’innovation. Une bouffée d’air saluée aux BFM Awards 2013. Zoom sur Nao, le robot d’Aldebaran Robotics, conçu par Bruno Maisonnier.

Alain Ducasse, Chef cuisinier

BFM Awards, Prix spéciaux: Alain Ducasse et Philippe Starck

Ils pourraient être dans toutes les catégories. Ils sont parfois à la marge de l’économie. Ils nous ont fait rêver. Ils sont entrepreneurs, sportifs, créateurs et même acteurs. "Ils" sont les traditionnels Prix spéciaux des BFM Awards. L’an dernier, c’est Red Bull qui avait été récompensé pour avoir fait le buzz autour du saut de Félix Baumgartner. On pourrait aussi citer, ces dernières années, la montée sur scène de Dany Boon. Il a été à la tête de la PME la "plus rentable" de France lors de la sortie de Bienvenue chez les Ch’tis. Ou celle de Tony Parker, auréolé de tous ses succès en NBA. Cette année encore, les BFM Awards ont créé l’événement, autour de Philippe Starck et d’Alain Ducasse.

BFM Business

BFM Award 2012 du Lauréat Entrepreneur: The Lending Club

The Lending Club transforme l'industrie bancaire aux États - Unis Avoir Larry Summers, un patron de Google, l’ex patron de Morgan Stanley ou l’analyste star du monde de l’Internet aux États-Unis à son conseil d’administration n’est pas donné à tout le monde. C’est pourtant le tour de force réalisé par Renaud Laplanche. Ce Français a lancé en 2007, à San Francisco, The Lending Club. La plateforme de prêt a réalisé, au printemps, son quatrième tour de table. Google en a profité pour prendre 7 % du capital. « Nous avons beaucoup de demandes pour nos actions et peu d’offres – peu d’actionnaires souhaitant vendre. Cette situation nous permet de choisir les actionnaires les plus stratégiques, et Google était tout en haut de la liste », reconnaît Renaud Laplanche. Les deux groupes travaillent en ce moment sur des projets stratégiques encore confidentiels. Le but est tout de même connu : transformer l’industrie bancaire grâce aux services en ligne. Et cela marche, le groupe est en très forte croissance. The Lending Club est aujourd’hui valorisé 1,5 milliard d’euros. L’entreprise devrait tenter l’aventure de la Bourse l’année prochaine. E. D.