BFM Business

Vaccination: le gouvernement veut donner un accès prioritaire aux travailleurs de la deuxième ligne

La ministre du Travail Elisabeth Borne à l'Elysée, le 31 mars 2021

La ministre du Travail Elisabeth Borne à l'Elysée, le 31 mars 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

A l'instar des professeurs et des forces de l'ordre, les salariés de plus de 55 ans de certaines professions (éboueurs, caissières…) pourraient bénéficier de créneaux prioritaires. Une concertation est prévue demain, a annoncé Elisabeth Borne.

Après les enseignants et les forces de l'ordre, c'est toute une série de professions qui pourraient obtenir un accès privilégié au vaccin, alors que la vaccination a été ouverte aux plus de 55 ans.

"Les Français de plus de 55 ans, cela fait beaucoup de Français et donc c'est important pour les professions les plus exposées de leur donner un accès prioritaire à cette vaccination" a expliqué sur France Inter la ministre du Travail Elisabeth Borne. "Le week-end dernier, ça a été les forces de l'ordre et les enseignants. Il y aura une concertation demain matin avec les organisations syndicales et patronales pour regarder parmi les salariés des entreprises, les professions qui peuvent être concernées."

"On discutera demain de ceux qui sont prioritaires"

Concrètement, les "travailleurs de la deuxième ligne" pourront donc obtenir plus facilement leur vaccin, reste encore à établir la liste précise des professions concernées. "On discutera demain de ceux qui sont prioritaires" poursuit Elisabeth Borne énumérant, parmi les possibles, "les éboueurs, les conducteurs de bus, les agents d'entretien, les assistantes maternelles…"

Un accès prioritaire justifié par leur exposition au virus. "Il y a des études qui nous montrent comment ils ont été exposés, qu'ils ont été présents à leur poste de travail depuis le début de la crise et ce sont effectivement des professions pour lesquelles je souhaite qu'il puisse y avoir un accès prioritaire à la vaccination" renchérit Elisabeth Borne.

Créneaux spécifiques

Attention, cela ne concernera que le public de plus de 55 ans, pour le moment. Probablement, il s'agira donc de créneaux spécifiques pour les professions choisies. Le 15 avril dernier, c'est la stratégie qui a été choisie pour les enseignants et les forces de l'ordre. "Concrètement, les professionnels concernés par ce circuit rapide de vaccination se verront notifier un message par leur ministère ou collectivité de tutelle, accompagné de la liste des centres concernés" indiquait un communiqué de Matignon.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business