BFM Business

Vueling justifie la pagaille du week-end par une grève en France

Vueling a transporté 24,8 millions de passagers l'an dernier, soit 15% de plus qu'en 2014.

Vueling a transporté 24,8 millions de passagers l'an dernier, soit 15% de plus qu'en 2014. - AFP - Josep Lago

Le directeur commercial de la compagnie à bas coûts a assuré lundi à la radio que la grève des contrôleurs aériens français du 28 juin était "la raison principale" des difficultés survenues ces derniers jours. Mardi, 66 vols ont à nouveau été annulés.

Il valait mieux ne pas avoir réservé un billet pour un vol Vueling au départ de Barcelone ce week-end. Pas moins de 34 vols ont été supprimés, et d’autres retardés ou reportés par la compagnie samedi et dimanche. Cela a fortement perturbé les plans de nombreux voyageurs et le fonctionnement de l’aéroport catalan lui-même. Les perturbations sont survenues dès jeudi 30 juin. Ce mardi 5 juillet, une nouvelle journée noire s'annonçait, avec 66 vols supprimés.

Selon la presse espagnole, plus de 8.000 voyageurs ont été touchés ce week-end, entraînant de longues files d'attente de passagers, dont beaucoup se plaignaient du manque d'informations.

Menaces de sanctions

À tel point que les autorités espagnoles ont menacé lundi la compagnie à bas coûts après cette série d’annulations, en pleine période de grands départs.

"Un événement comme celui-là ne peut rester sans conséquences pour personne", a déclaré lundi matin la ministre de l'Équipement Ana Pastor en évoquant l'ouverture d'une procédure de sanction. Des dirigeants de la compagnie, la première desservant l'aéroport de Barcelone, ont été convoqués par le ministère et les autorités catalanes.

Mais pourquoi un si grand nombre de vols annulés ou perturbés? Le directeur commercial de Vueling, David Garcia, estime que les contrôleurs français grévistes sont en partie responsables. Il a assuré lundi à la radio Cadena Ser qu'une grève des contrôleurs aériens le 28 juin en France, une de ses destinations importantes, ayant entraîné l'annulation de 56 vols, était la "raison principale" de ces difficultés, la compagnie ayant tenté de replacer les passagers dans d'autres avions déjà bien remplis.

Grèves et mauvaise anticipation

Le prestataire de services Swissport à Barcelone avait également une partie de son personnel en grève. Le syndicat Stavla attribue quant à lui ces difficultés à une mauvaise planification des vols d’été, trop ambitieuse par rapport aux capacités en aéronefs de la compagnie.

Lundi matin, la situation semblait en voie de stabilisation selon Vueling, qui faisait état de deux annulations sur 700 vols au total, un aller-retour entre Bruxelles et l'aéroport de Barcelone El Prat, sa base principale.

Vueling, créée en 2004 et actuellement filiale d'IAG (British Airways, Iberia...) a transporté en 2015 près de 37% des passagers ayant transité par El Prat et au total quelque 24,8 millions de passagers. C'est 15% de plus qu'un an auparavant, selon son rapport annuel.

A.R. avec AFP