BFM Business

Vinci va bâtir le plus long tunnel immergé du monde

Long de 18 kilomètres et doté de deux tubes pour les trains et de deux autres pour les voitures, cet ouvrage sera le plus long au monde de ce genre, bâti selon cette technique de l'immersion des éléments le constituant.

Long de 18 kilomètres et doté de deux tubes pour les trains et de deux autres pour les voitures, cet ouvrage sera le plus long au monde de ce genre, bâti selon cette technique de l'immersion des éléments le constituant. - Femern A/S

"Le géant français du BTP va construire avec d'autres entreprises un tunnel sous-marin à base d'éléments immergés, reliant le Danemark à l'Allemagne. Quand il sera terminé, il ne faudra plus que 10 minutes en voiture et 7 minutes en train pour parcourir les 18 km séparant les deux pays à cet endroit."

Après la Suisse et son plus long tunnel ferroviaire du monde, inauguré le 1er juin 2016, le Danemark engage la construction d'un tunnel qui battra un autre record mondial. Cet ouvrage sous-marin long de 18 kilomètres comportera deux tubes séparés pour les trains et de deux autres tubes pour les voitures, à deux fois deux voies, selon le groupement Femern Link Contractors qui en a signé la construction avec le gouvernement danois.

Reliant la région danoise du Lolland-Falster à la région allemande du Schleswig-Holstein, il sera le plus long tunnel routier et ferroviaire du monde, construit selon cette technique d'immersion. Ses éléments seront en effet posés dans une énorme tranchée de 60 mètres de largeur et de 16 mètres de profondeur, creusée à cet effet au fond de l'eau. Il permettra de relier les côtes des deux pays en 10 minutes en voiture et en 7 minutes par train, au lieu d'une heure de ferry ou d'un détour de 160 kilomètres par la région danoise du Jutland.

Le groupement Femern Link Contractors a remporté les trois lots portant sur le tunnel, l'usine de construction des 79 éléments préfabriqués du tunnel et les rampes et ponts d'accès. Le montant total des trois contrats s'élève à 3,4 milliards d'euros.

Vinci est le mandataire de deux des trois lots du tunnel

Le groupement comprend Vinci Construction Grands Projets qui se taille la part du lion, étant mandataire des deux premiers lots de tunnel. Ces deux lots incluent la construction dans l'usine des éléments préfabriqués et leur pose pour former le tunnel sous-marin et ses différents tubes, posés dans la tranchée sous-marine. Le groupement comprend aussi Per Aarsleff Holding (mandataire du troisième lot de rampes d'accès), une autre entreprise française, Soletanche Bachy International ainsi que CFE, Wayss & Freytag Ingenieurbau, Max Bögl Stiftung & Co, BAM Infra et BAM International.

Le groupement a désigné Dredging International (filiale du groupe DEME) comme sous-traitant dragage pour les contrats de tunnel, ainsi que COWI comme consultant pour les trois contrats. 

Le tunnel est actuellement l'un des plus grands projets d'infrastructure en Europe. A sa livraison, il permettra de développer les échanges commerciaux et touristiques en Europe du Nord. Le démarrage des travaux n'interviendra qu'après la mise en place des permis de construction allemands, qui font l'objet de plusieurs recours juridiques outre-Rhin. Sa construction effective devrait démarrer en 2018 ou 2019, selon la durée des procédures engagées.

Frédéric Bergé