BFM Business

Uber gagne une bataille à New York

Les 13.500 taxis jaunes cohabitent avec les 20.000 véhicules déployés par Uber

Les 13.500 taxis jaunes cohabitent avec les 20.000 véhicules déployés par Uber - Alex Trautwig / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Déterminé à réguler le nombre de VTC dans sa ville, le Maire de New York s'était engagé dans un bras de fer avec Uber. Les deux parties viennent de conclure un accord  qui va permettre à Uber de poursuivre son chemin.

Trop de pollution, trop de bouchons, les VTC étaient dans le viseur de la mairie de New York qui voulait limiter la croissance de ses voitures dans ses rues. Depuis 2011, leur nombre a explosé de 60. lls sont presque 2 fois plus que les taxis jaunes: 25.000 arpentent les rues de New York, les trois quart appartenant à Uber

Conséquence, une loi devait être votée cette semaine en conseil municipal. La mesure principale visait à limiter à 1% l'augmentation du nombre de VTC à New York pendant une année, le temps d'évaluer son impact sur les embouteillages et la pollution. Uber ne s'est pas laissé faire et a mené une intense campagne pour dénoncer une décision prise sous la pression des taxis. Finalement, c'est le leader des VTC qui a obtenu gain de cause.

Un lobbying puissant

Consolation pour la mairie de New York. La société californienne s'est engagée à publier les données de trafic dont elle dispose pour lutter contre les embouteillages et la pollution. Selon les termes de l'accord conclu avec Uber, la ville va mener une étude sur quatre mois, jusqu'en novembre. Et le vote limitant l'augmentation du nombre de VTC est "ajourné pour la durée de l'étude", a précisé le bureau du maire, Bill de Blasio.

H. B. avec agences