BFM Business

Trajet domicile-travail: la voiture de plus en plus utilisée, sauf en région parisienne

Selon le dernier "Baromètre Mobilité & entreprises" 2021 réalisé pour Alphabet France par l'Ifop, depuis 2020 et le début de la crise sanitaire, les Français reprennent clairement leur voiture pour se rendre au travail.

On le sait, la crise sanitaire a profondément modifié nos habitudes de déplacement. Une récente étude initiée notamment par Transilien SNCF montrait que l'usage des transports en commun en Ile-de-France n'avait pas encore retrouvé leur niveau de 2019.

En réalité, cette désaffection des transports en commun semble se confirmer nationalement. Les Français reprennent clairement leur voiture pour se rendre au travail.

Selon le dernier "Baromètre* Mobilité & entreprises" 2021 réalisé pour Alphabet France par l'Ifop, 10% des actifs ont modifié leur manière de se déplacer pour leurs trajets domicile-travail et leurs déplacements professionnels, et 76% utilisent une voiture dans le cadre de ces trajets.

"Ce chiffre est le même qu’en 2020. Après une baisse régulière de 2017 (81%) à 2019 (72%), il a recommencé à progresser avec la crise sanitaire de 2020 qui a amené de nombreux Français à utiliser à nouveau leur voiture", peut-on lire.

Transports en commun: -7 points par rapport à 2019

Par contre, les entreprises semblent moins nombreuses à accorder des véhicules de fonction puisque 12% des sondés disent en avoir une à disposition contre 18% en 2020.

Cet essor de la voiture concerne d'abord les Français venant d’agglomérations de moins de 100.000 habitants (85% d'utilisateurs) tandis que ceux issus de grandes agglomérations utilisent plus que la moyenne des solutions de mobilité alternatives.

Avec une exception de taille: la région parisienne. La voiture est beaucoup moins présente avec seulement 49% d’utilisateurs (52% en 2020), les sondés présentant une part plus importante de piétons: 42% (41% en 2020) et d’usagers de transports en commun : 51% (48%). Un chiffre en baisse par rapport à 2020, mais qui reste supérieur à 2019, qui enregistrait 45% d’utilisateurs de voiture.

Au global, les transports en commun sont utilisés par 20% des sondés (-1 point par rapport à 2020, -4 points par rapport à 2019, -7 points par rapport à 2018) mais par 34% des habitants des agglomérations de plus de 100.000 habitants.

Les transports doux également en baisse

Par ailleurs, on compte 33% d’utilisateurs de modes de "transports doux" classiques (marche à pied, vélo, trottinette) et 5% d’utilisateurs de modes de "transports doux" électriques (vélo à assistance électrique, trottinette électrique), tous deux en légère baisse par rapport à 2019.

La distance moyenne des trajets domicile-travail est de 19 kilomètres et le temps de trajet domicile-travail moyen est de 24 minutes. Elle est de moins de 20 minutes pour 59% des répondants et dépasse les 30 minutes pour 23% des personnes interrogées. Des moyennes qui englobent évidemment des réalités territoriales bien différentes.

Dans les agglomérations de 100.000 habitants et plus, le temps de trajet domicile-travail moyen est supérieur à 30 minutes pour 25% des personnes interrogées (32% en 2020). Ce chiffre est de 21% pour les personnes venant d’agglomérations de moins de 100.000 habitants (18% en 2020).

Néanmoins, qu'il s'agisse de voiture, de transport en commun ou de modalités douces, les Français sont nombreux (24%) à estimer que leurs trajets quotidiens ont un impact négatif sur leur qualité de vie au travail. La perte de temps et le stress généré sont les sentiments les plus évoqués.

*: Étude en ligne réalisée par l’IFOP pour Alphabet France du 6 au 14 septembre 2021 auprès de 1000 Français actifs de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’individu, région et taille de l’agglomération).

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business