BFM Business

Trains: les chinois CNR et CSR fusionnent

CNR et CSR veulent concurrencer Siemens ou Bombardier.

CNR et CSR veulent concurrencer Siemens ou Bombardier. - Reuters

La fusion entre les deux fabricants de trains chinois a été confirmée. Ce rapprochement vise à créer un géant capable d'exporter les technologies chinoises de rail à grande vitesse.

Un géant va bientôt voir le jour. Les fabricants de trains chinois CNR et CSR se rapprochent. CNR et CSR, contrôlés par l'Etat, produisent wagons et locomotives pour le réseau ferroviaire chinois, et leur fusion vise à créer un géant capable d'exporter les technologies chinoises de rail à grande vitesse.

Leur rapprochement est aussi censé empêcher toute concurrence trop "acharnée" sur le marché intérieur, avaient expliqué fin octobre des médias officiels.

L'agence Chine nouvelle a confirmé, mardi 30 décembre, que les deux sociétés d'Etat allaient "fusionner au sein d'une nouvelle compagnie", en citant une annonce faite par la nouvelle entité à la Bourse de Shanghai.

Le 21st Century Business Herald a indiqué que la nouvelle entité se nommerait "China Railway Rolling Stock Group". La fusion refermera une parenthèse: CSR et CNR sont issus d'un même fabricant de véhicules ferroviaires, qui s'était émancipé en 2000 de la tutelle du ministère des Chemins de fer avant de se scinder.

Se développer hors Chine

La Chine possède le plus long réseau du monde de lignes à grande vitesse, à la croissance insolente et qui doit atteindre 16.000 km en 2020. Pékin cherche désormais à développer ses technologies maison hors de ses frontières. Le mastodonte issu de la fusion pourrait espérer pouvoir concurrencer à l'étranger l'allemand Siemens et le canadien Bombardier.

CNR avait déjà obtenu en octobre un contrat pour fournir les trains du réseau interurbain de Boston (Etats-Unis). En revanche, CSR a connu un revers avec l'annulation récente d'un appel d'offres pour un projet de TGV à 3,75 milliards de dollars au Mexique, qu'il avait remporté dans un premier temps au sein d'un consortium.

Après cette confirmation de fusion, les titres de CNR et CSR étaient en forte hausse mercredi aux bourses de Hong Kong et Shanghai. A Hong Kong, l'action de China CNR Corp. a grimpé de 43%, pour atteindre 10,94 dollars hongkongais, tandis que l'essor du titre de CSR Corp. a dépassé 32%, parvenant à 10,44 dollars hongkongais, dans les échanges du matin. A Shanghai, où les deux groupes sont également cotés, le cours de l'action de CNR s'est hissé à 7,10 yuans et celui de CSR à 6,38 yuans, les deux firmes atteignant la hausse maximale de 10% fixée par la place financière.

D. L. avec AFP