BFM Business

Trainline veut faciliter les demandes de remboursement des retards de train

Trainline (ex-Capitaine Train) a lancé la semaine dernière "Récup retard". Disponible via le site ou l’application Trainline, cette nouvelle fonctionnalité alerte les voyageurs quand ils sont éligibles à une indemnisation suite au retard de leur train.

Trainline (ex-Capitaine Train) a lancé la semaine dernière "Récup retard". Disponible via le site ou l’application Trainline, cette nouvelle fonctionnalité alerte les voyageurs quand ils sont éligibles à une indemnisation suite au retard de leur train. - Trainline

Connu pour son interface tournée vers l’utilisateur, l’ancien Capitaine Train vient de lancer une fonctionnalité pour inciter les voyageurs à demander leurs compensations en cas de retard.

Après les billets de train, les remboursements en cas de retard. Trainline (ex-Capitaine Train) a lancé la semaine dernière "Récup retard". Disponible via le site ou l’application Trainline, cette nouvelle fonctionnalité alerte les voyageurs quand ils sont éligibles à une indemnisation suite au retard de leur train.

Récup retard estime le montant de la compensation auquel a droit le voyageur, puis promet de faciliter ses démarches pour enregistrer sa demande.

"Beaucoup d’utilisateurs ne demandent pas de compensation en cas de retard, même s’ils y ont droit, Seulement 29% la demandent à chaque fois [selon un sondage Opinionway commandé* par Trainline, ndlr], nous explique Audrey Détrie, directrice générale de Trainline International. Or, 75% estiment qu’ils demanderaient cette compensation si la procédure de remboursement était plus simple".

Le marché français pour lancer ce nouveau service

Récup retard ne garantit en revanche pas que le client sera bien remboursé, la SNCF opérateur des trains en assume la responsabilité. La compagnie applique en effet un barème progressif selon la durée du retard: 25% du prix du billet pour une demi-heure à 2 heures de retard, 50% entre 2 et 3 heures et 75% au-delà.

Ce "facilitateur" - comme le nomme Audrey Détrie - ne s’applique pour le moment qu’aux TGV et Intercité TGV opérés par la SNCF en France. Les TER mais aussi les bus ou les TGV low-cost Ouigo, ou encore les trains de compagnies européennes ne sont pas pour le moment concernés car les conditions de compensation reposent sur d’autres critères. "Le marché français est notre rampe de lancement, nous comptons ensuite nous étendre sur d’autres grands marchés européens du rail", poursuit Audrey Détrie. En Europe, Trainline propose l’achat de billets pour 270 compagnies ferroviaires et de bus.

* Sondage réalisé par Opinionway pour Trainline les 26 et 27 août 2020 sur un échantillon de 1007 personnes représentatif de la population française.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto