BFM Business

Toyota France "va progressivement sortir du diesel" affirme son PDG

Depuis 2017, la citadine Yaris n'est plus proposée en version diesel.

Depuis 2017, la citadine Yaris n'est plus proposée en version diesel. - Toyota

Dans une interview accordée au magazine Auto Plus, Didier Gambart, le PDG de Toyota France, indique être prêt à ne plus commercialiser aucun véhicule diesel dans les concessions françaises.

Rouler au volant d'une Toyota diesel appartiendra bientôt au passé. Fin 2017 le constructeur japonais a annoncé qu'à l'horizon 2025 ses nouveaux modèles ne seraient déclinés qu'en versions 100% électriques, hybrides, hybrides rechargeables ou dotés d'une pile à combustible. D'ici là, ses véhicules vont continuer à être commercialisés avec des motorisations thermiques (essence ou diesel). Mais pas sur tous les marchés. 

"Ca fait trente ans que Toyota a arrêté le diesel au Japon. L'Europe est pour nous la seule région qui est historiquement liée au diesel", indique Didier Gambart, le PDG de Toyota France, dans les colonnes du magazine spécialisé Auto Plus. Une particularité qui pourrait rapidement évoluer. Ainsi, depuis le 1er janvier 2018, les concessionnaires Toyota implantés en Italie ne vendent plus de véhicules roulant au gazole. Ce qui semble donner des idées au patron de la filiale française. 

"Moins de 3% des ventes sont réalisées en diesel"

"Le diesel a toujours été pertinent pour les gros rouleurs. Mais en France on a poussé les consommateurs à choisir du diesel même quand ce n'était pas justifié en termes d'usage", souligne Didier Gambart. Aussi, Toyota France a décidé de "sortir progressivement du diesel. Au fur et à mesure des renouvellements de gammes, les clients pourront constater qu'on n'introduira plus de versions diesels", annonce-t-il dans les colonnes du magazine.

Pour justifier ce virage, amorcé depuis quelques années déjà avec la non-reconduction des motorisations diesel équipant les petites citadines Aygo et Yaris, le PDG de Toyota France dévoile la répartition par type d'énergie des ventes réalisées en 2017.

"L'an dernier, 60% des Toyota vendues dans notre pays étaient des hybrides essence, 30% des 'essence'. Le diesel n'a représenté que 7% de nos immatriculations. Si on enlève les véhicules utilitaires, on tombe à moins de 3% de nos ventes réalisées en diesel". 

Antonin Moriscot