BFM Business

Scandale VW: de nouveaux modèles concernés

-

- - Francois Nascimbeni - AFP

Les véhicules Volkswagen de motorisations 2,0 litres ne seraient pas les seules équipées du logiciel fraudeur dont la découverte a provoqué un scandale mondial. Les moteurs diesel 1,6 litre et 1,2 litres seraient également concernés, a indiqué ce vendredi le ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt. 

Environ 2,8 millions de véhicules en circulation en Allemagne fabriqués par le groupe Volkswagen en étaient équipés, selon des propos rapportés par l'agence allemande dpa. Alexander Dobrindt a également dit que parmi les véhicules concernés par ce scandale se trouvaient des modèles d'utilitaires légers.

Volkswagen a avoué en début de semaine, suite à des révélations des autorités américaines, avoir équipé quelque 11 millions de véhicules dans le monde de ce logiciel implanté sur les moteurs diesel, qui fausse les résultats de tests antipollution. La ventilation par pays n'est pas encore connue, pas plus que la liste des modèles concernés.

Les pays européens sur le qui-vive

Il est avéré que des voitures de marque Volkswagen et Audi sont touchés, mais le groupe est également propriétaire de dix autres marques, dont Seat, Skoda ou encore Porsche. Il a promis de livrer des détails prochainement, alors que de nombreux pays européens se préparent à mener tests et enquêtes.

Tous sont sur le qui-vive en attendant de savoir dans quelle mesure ils sont affectés. "Nous attendons des informations de Volkswagen", a ainsi déclaré le ministère tchèque des Transports, "cela devrait nous arriver la semaine prochaine". Le pays abrite une usine Skoda, qui pourrait avoir à rappeler des voitures.

Après les propos d'Alexander Dobrindt, l'action Volkswagen a piqué du nez à la Bourse de Francfort, alors qu'elle était dans le vert dans la matinée. Elle perdait 4,55% à 107,05 euros, soit une chute de 34% depuis la clôture vendredi dernier. Le conseil de surveillance du groupe est en réunion à Wolfsburg, siège de la société, et doit nommer un successeur au patron Martin Winterkorn, qui a rendu son tablier mercredi. Selon la presse allemande, unanime, le patron de Porsche, Matthias Müller, devrait prendre les rênes.

>> Retrouvez notre dossier sur le scandale Volkswagen

N.G. avec AFP