BFM Business

Roissy, pire aéroport du monde

-

- - -

Manque de propreté, personnel peu aimable, mendiants... Des internautes ne mâchent pas leurs mots pour justifier l'élection de l'aéroport parisien de Roissy Charles de Gaulle comme pire aéroport du monde.

Voyageur occasionnel ou habitué des aéroports, racontez-nous dans le forum ci-dessous, les anecdotes, plus ou moins agréables, que vous avez vécues à Roissy ou ailleurs !

L'aéroport de Roissy Charles de Gaulle serait le pire aéroport du monde. C'est en tout cas ce qu'affirme un site internet indépendant de voyages basé au Canada (sleepinginairports.net). Il mène une enquête permanente auprès de ses utilisateurs et 6 200 internautes ont noté, entre autres, le manque de propreté, le personnel peu aimable, la mendicité... dans les principaux aéroports du monde. L'aéroport parisien devance celui de Moscou (­Sheremetyevo) et de New York (JFK). L'an dernier, l'aéroport de Paris-Beauvais avait été élu pire aéroport d'Europe.

« Comme un aéroport du tiers-monde »

Sur le site canadien, les réactions sont vives et multiples au sujet de l'aéroport français. On peut par exemple lire : « CDG donne l'impression d'un aéroport du tiers-monde, un truc que vous pourriez trouvez au Soudan ou dans d'autre pays d'Afrique » ; « Les toilettes sont sales, avec une odeur très forte d'urine, comme si l'urine avait été laissée dans une cuvette pendant des semaines » ; « Seule dans l'aéroport, de nuit, j'ai eu peur quand un homme m'a à deux reprises fait des propositions indécentes », « Tous les terminaux sont pleins de SDF qui sentent mauvais et se touchent »... Pertes de bagages, retards de vols, employés peu aimables... les histoires sont nombreuses. Et des Français y expriment même leur honte et leur colère. Aéroports de Paris n'a pas souhaité réagir à cette enquête.

Afin de vérifier si les voyageurs en transit à Roissy partagent le même diagnostic, nous nous sommes rendus au Terminal 1 de l'aéroport. Résultat, pour la plupart des passagers, l'aéroport est sale, indigne d'un pays comme la France.

« Voyez les toilettes et vous comprendrez »

Pour Jamel, un homme d'affaires qui prend l'avion 2 à 3 fois par semaine, il suffit de se rendre dans les toilettes pour s'en rendre compte : « Voyez les toilettes et vous comprendrez tout de suite. En Espagne c'est beaucoup plus propre. Même en Italie, c'est très propre et mieux organisé ; et pourtant on dit qu'il y a un laisser-aller chez les Italiens. A Roissy, on attend les bagages au moins pendant 30 minutes ; la fouille est pénible ; il fait très chaud, c'est mal aéré, insupportable ! »

Une température qui ne semble jamais être la bonne : « quand il fait chaud, il fait trop chaud et quand il fait froid, il gèle », dit Yannick. Lui aussi a l'habitude de fréquenter le Terminal 1 et il ne comprend pas pourquoi à chaque vol qu'il prend il y a toujours une demi-heure de retard sans aucune information.

« 4 heures d'attente et rien à faire... »

Stacy, une Coréenne de passage à Paris, est elle aussi tout à fait d'accord avec cette enquête, et ce qu'elle déplore avant tout, c'est le manque d'activités proposées : « J'ai 4 heures à attendre ici et je n'ai rien à faire, alors qu'en Corée, il y a plein d'occupations dans les aéroports : regarder les boutiques, aller dans un resto sympa prendre un bon repas, faire un peu de shopping, surfer sur internet... Mais là je reste assise pendant des heures à ne rien faire. Je suis vraiment navrée pour eux, je trouve ça dommage pour l'aéroport. »

Enfin, le personnel n'est pas très sympathique pour la plupart des touristes. Un peu comme le bâtiment sans doute, trop gris, un peu dépassé. Alors, s'il est vrai que le premier aéroport français est immense - 60 millions de passagers le fréquentent - il est peut-être temps de le repenser.

La rédaction, avec Valentin Dunate