BFM Business

Renault: l'autonomie de la Zoé va passer à 300 km

La Zeo électrique aura une nouvelle batterie lithium-ion.

La Zeo électrique aura une nouvelle batterie lithium-ion. - Jacques Demarthon - AFP

Le constructeur français prévoit de doubler l'autonomie des batteries des ses véhicules électriques d'ici à 2017.

La recharge des voitures électriques est un sujet qui refroidit de nombreux conducteurs. C'est pourquoi Renault a décidé de doubler, au cours des prochaines années, l'autonomie de ses voitures électriques pour la porter autour de 300 kilomètres, a indiqué aux Echos la directrice du programme électrique du constructeur.

"Nous visons un doublement de l'autonomie, ce qui devrait permettre de rouler 300 kilomètres en conditions réelles et 400 kilomètres en cycle homologué", assure Béatrice Foucher, sans préciser de date de commercialisation.

Selon le journal, qui cite des sources internes, une nouvelle batterie lithium-ion d'une quarantaine de kWh, fournie par LG Chem, équipera la Renault Zoé électrique à l'horizon 2017-2018.

Le quotidien assure également que Nissan disposera lui aussi d'une batterie à la capacité énergétique doublée à près de 50 kWh pour sa prochaine Leaf électrique "dès 2017". La source citée par Les Echos ne précise toutefois si le groupe japonais continuera de s'approvisionner auprès de sa JV avec NEC, ou comme Renault pour Zoé chez le coréen LG, un sujet sensible au sein de l'alliance entre les deux constructeurs automobiles.

Ventes limitées de voitures électriques

En effet, en septembre, Renault a décidé de ne plus passer exclusivement par NEC pour ses batteries. Un choix qu'a du mal à comprendre Nissan. Carlos Ghosn, PDG de l'Alliance, s'était expliqué. "Lorsque Nissan s'est lancé dans les véhicules électriques, il n'y avait pas d'offre de batteries électriques, rappelle-t-il. La constitution d'une coentreprise avec NEC était donc logique, afin de garantir l'approvisionnement. Très vite, on a cependant vu émerger des batteries très compétitives".

"Le marché de la batterie est hautement instable et il ne faut négliger aucune piste", précisait encore Carlos Ghosn. L'autonomie limitée des voitures électriques, conjuguée à un réseau d'infrastructures de recharge encore balbutiant, constitue l'un des principaux freins au décollage du marché des voitures électriques, qui représente toujours moins de 1% des ventes de véhicules neufs en France malgré un bond de 20% en 2014.

D. L. avec Reuters.